head

Lait sans lactose – Favoriser le lait végétal

Suren Bahidszky Suren Bahidszky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Alimentation saine

Il est tort de penser que le lait sans lactose est plus sain que le lait normal. D’une part le sucre de lait n’en est pas éliminé, l’enzyme lactase ajouté le rend consommable pour ceux qui sont sensibles au lactose, d’autre part il est aussi gras que son homologue normal. Aussi, il ne faut pas non plus oublier qu’en buvant du lait, on consomme les antibiotiques et les hormones également qui ont été donnés aux vaches laitières. Mais que peut-on consommer alors à sa place ?

Le lait sans lactose est en général plus cher que le lait normal, puisqu’il est moins recherché, il a un temps de stockage prolongé. Pour qu’il se conserve pendant longtemps, il est upérisé à une haute température (c’est à ce traitement que le marquage de l’abréviation UHT sur la boîte fait allusion, signifiant Ultra High Temperature), ce qui fait qu’une bonne partie des vitamines perdent, pour être ensuite suppléées par des vitamines synthétiques (cela est vrai pour le lait normal aussi).

Origine animale problématique

Qu’il s’agisse du lait sans lactose ou du lait contenant du lactose, il est toujours valable que les protéines d’origine animales s’y trouvant sont moins saines que les protéines végétales. Dans son livre intitulé The China Study (Rapport Campbell), le professeur Colin T. Campbell explique que la consommation des protéines animales est en rapport étroit avec le cancer, les maladies cardio-vasculaires, le diabète et l’obésité. Les protéines animales – dépourvues de phytonutriments – diminuent l’efficacité de la digestion, les concrétions s’accumulent ainsi dans notre organisme, l’absorption des nutriments se dégrade, la flore intestinale s’abîme et le système immunitaire s’affaiblit. En outre, le lait sans lactose augmente plus considérablement le taux du sucre dans le sang que le lait de vache normal, puisque l’organisme doit mettre plus de temps à la décomposition de la lactase rajoutée. 

Passer au lait végétal

Le lait végétal sans lactose a pour avantage important d’être exempt d’antibiotiques et d’hormones, d’être sans cholestérol, facile à digérer, puisqu’il est riche en fibres. Il peut être préparé à la maison, énormément de matières premières sont à notre disposition, telles que l’arachide, le marron, la noix, l’amande, le coco, le soja, le riz ou l’avoine. Il est bon d’avoir une machine à lait végétal, mais le lait végétal sans lactose peut être préparé en trempant et en mixant les graines.

Auriez-vous pensé ?

Le lait d’origine animale favorise la production de la bouillie, quand on souffre du rhume ou des infections des voies respiratoires supérieures, il est ainsi recommandé de ne pas consommer du lait. Le lait nourrit les bactéries provoquant les symptômes, il augmente ainsi la quantité et la densité de la mucosité s’accumulant dans les voies respiratoires.

Publicité

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter

Formule antioxydante avec vitamines

Formule antioxydante avec vitamines

Recharge l’organisme avec des vitamines, des minéraux etdes phytonutriments «verts », contribuant ainsi aux processus de désintoxication naturelle de l'organisme.


Supplément probiotique

Supplément probiotique

Le bon équilibre de la flore intestinale est garanti par 8 milliards de bactéries vivantes garantes d'un système immunitaire puissant tout en protégeant le système gastro-intestinal.


Enzymes digestives

Enzymes digestives

Le DigestFX contenant des enzymes végétales naturelles favorise la digestion. La gélule DigestFX est efficace contre le ballonnement, le gonflement, le colique gazeuse, la brûlure de l’estomac, la digestion lente, l’irritation ou d’autres troubles digestifs.