head

Candida albicans : ami ou ennemi ?

’Dr Márkus Barbara ’Dr Márkus Barbara
Barbara Márkus, homéopathe, thérapeute de l'âme et instructrice.
Sujet: Candida

Sous l’effet des publicités, ils sont de plus en plus nombreux à considérer le Candida albicans comme un ennemi, bien que cette espèce de champignon soit naturellement présente dans la flore intestinale de l’organisme humain sain, qu’elle aide les procédures digestives naturelles, notamment la décomposition des éléments nutritifs. Il ne pose de problème sanitaire que si l’équilibre de la flore intestinale est bouleversée et le champignon se propage trop. Que peut-on faire contre ?

La prolifération excessive du Candida est fortement favorisée par les cures d’antibiotiques injustifiées, puisque celles-ci abîment fortement la flore intestinale, tandis que les champigons prennent la place des bactéries bénéfiques. Les produits contraceptifs à un taux d’hormone élevé, les traitements aux stéroïdes prolongés, la consommation excessive d’alcool et de sucre, l’allergie alimentaire, les additifs consommés en grignotant peuvent tous ne pas être étrangers à l’affaire, tandis que l’acidification de l’organisme assure également un excellent milieu nutritif pour le Candida albicans. La prolifération de ce champignon est malheureusement favorisée par la faiblesse immunitaire de l’organisme ainsi que par les infections virales.

Comment savoir si l’on en a trop ?

L’infection causée par la prolifération excessive du Candida albicans, appelée aussi candidiasis, cause une grande variété de symptômes, dont certains ne semblent pas du tout être en rapport avec le problème de base. C’est souvent cette infection qui doit être tenue responsable de la dyschromie de la langue, de la sécheresse de la peau, des fissures des ongles, du ballonnement, mais c’est également à cause de ce champignon que le reflux et l’infection des zones intimes peuvent se manifester. Etant donné que le Candida albicans obtient l’énergie nécessaire grâce à la décomposition des sucres, tout en produisant de l’acide formique, de l’alcool, de l’acide butyrique, de l’acide lactique et de l’acide propionique, le malade ressent un sentiment brûlant en urinant. L’infection Candida peut provoquer une chute de cheveux, des maladies aérogènes, et même la migraine, mais elle peut également générer de la fatigue chronique et des troubles de sommeil. L’œsophagite et la brûlure d’estomac peuvent également être conséquences de l’infection. Si n’importe lequel de ces symptômes persiste, il est alors fortement recommandé de se faire un test Candida.

Que peut-on faire contre la prolifération excessive du Candida albicans ?

Puisque le Candida albicans se nourrit d’hydrates de carbone, il vaut la peine de suivre un régime durant lequel la consommation du sucre, des fruits séchés ou à une teneur en sucre élevée, des aliments mielleux et vinaigrés, du moutard et des produits laitiers n’est pas recommandée. Une exception est donnée par les laits végétaux, puisque ceux-ci ne contiennent pas de lactose. L’alcool, le café, la farine raffinée et les produits de boulangerie en étant préparés, ainsi que le riz blanc et les aliments préparés avec le levain doivent être mis sur la liste d’exclusion. Il faut se retenir des produits à base de viande contenant des additifs et des boissons gazeuses sucrées. Il vaut la peine de combiner le régime Candida avec une désintoxication, qui peut aider à freiner la prolifération excessive du champignon, en outre la spiruline et l’herbe d’orge peuvent également beaucoup nous aider. La durée d’un régime Candida est de 3-6 mois.  

Que peut-on manger au lieu du sucre ?

Le stévia est un excellent choix à la place du sucre puisqu’il est quasiment sans calorie, ainsi que l’erythritol, qui n’augmente ni le taux de sucre ni le taux d’insuline, qui a un index glycémique nul, et ne contient que 0,2 calorie par gramme.

Publicité

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter

Programme de désintoxication ToxiClean

Programme de désintoxication ToxiClean

Utilisé conjointement avec le programme de nettoyage intestinal Clean Inside, le programme de désintoxication ToxiClean a été conçu pour augmenter le résultat de la désintoxication de vos organes internes afin de retrouver une bonne santé au quotidien.


Le complément en fibres pour le nettoyage intestinal

Le complément en fibres pour le nettoyage intestinal

Le complément alimentaire riche en fibres permet un nettoyage intestinal soigneux en débarrassant le colon des excréments accumulés et en empêchant la re-déposition de nouveaux déchets sur la paroi intestinale.


La tisane détoxifiante

La tisane détoxifiante

Cette tisane de 13 plantes soigneusement sélectionnées favorise le péristaltisme intestinal et régularise la production des selles. Ne contient pas de caféine.