head

Les effets secondaires de la radiothérapie et les traitements – II.

Eve MacPherson Eve MacPherson
Thérapeute en médecine douce et conseiller en diététique
Sujet: Champignons médicinaux

Plus de la moitié des patients atteints d’un cancer devront subir des séances de radiothérapie. Malgré des irradiations de plus en plus ciblées, des effets secondaires sont possibles, à court terme ou à distance des séances.
Les radiations ionisantes émises au cours d'une séance de radiothérapie permettent de détruire les cellules cancéreuses. Les rayonnements abîment les cellules essentiellement au niveau de leur ADN ainsi les cellules ne peuvent plus se multiplier et finissent par mourir. Les cellules cancéreuses reproduisent habituellement plus rapidement, l’irradiation les concerne d’une manière plus intense. La radiothérapie est non seulement utilisée pour supprimer la tumeur mais aussi pour soulager les douleurs lorsque le cancer a évolué, et des métastases se sont développées.
Les rayons provoquent des lésions sur toutes les cellules qu’ils touchent, que ce soient des cellules cancéreuses ou saines qui entraîne les effets secondaires parfois difficilement tolérables.

Risques accrus

Lorsque la radiothérapie est administrée avec la chimiothérapie, les effets secondaires se manifestent plus intensément. Les effets secondaires dépendent de la partie du corps qui reçoit l’irradiation, de la dose appliquée et la durée du traitement. Les divers tissus et cellules du corps la tolèrent différemment la radiation : les cellules les plus affectées sont celles qui se divisent rapidement, telles que les cellules de la peau, les cellules tapissant la bouche et le tube digestif ainsi que les cellules sanguines présentes dans la moelle osseuse. La plupart des effets secondaires s’atténuent et disparaissent habituellement de quelques semaines à 2 mois après le traitement. Mais il y en a qui persistent voire, il arrive que des effets secondaires tardifs apparaissent des mois ou des années à la suite de la radiothérapie.

Symptômes généraux

La thérapie surcharge l’organisme déjà affaibli. La fatigue, le manque de l’appétit, la perte de poids et un malaise général sont les effets secondaires communs et les plus fréquents de la radiothérapie.

Problèmes cutanés

Les problèmes de peau sont fréquents en cas de radiothérapie puisque les radiations circulent à travers la peau jusqu'à la partie ciblée par le traitement. La peau qui se trouve dans la région irradiée peut devenir rouge, sèche, irritée, des démangeaisons se présentent. Une perte de poils et de cheveux peut survenir. L'étendue de la perte et de la repousse varie d'une personne à l'autre et dépend de la dose de radiation administrée. Il est recommandé de se doucher une fois par jour à l’eau tiède avec des savons naturels ou organiques qui n’assèchent pas la peau (pain dermatologique ne contenant ni parfum, ni conservateur), utiliser des crèmes réparatrices pour apaiser les sécheresses. Eviter de s’exposer au soleil et protéger la peau pendant toute la durée de radiothérapie et même un an après pour éviter une hyperpigmentation cutanée.

Sécheresse de la muqueuse

Si l’irradiation touche les muqueuses qui tapissent les organes creux, une sécheresse peut être engendrée. La radiothérapie administrée dans la région de la tête et le cou peut provoquer une douleur dans la bouche, une diminution de la production de salive, une inflammation de la gorge ou de l’œsophage. Une perte (provisoire) du goût et de l’odorat et une déglutition douloureuse, la difficulté à avaler peuvent entraîner – avec le manque d’appétit - une perte de poids importante. Le risque de déshydratation est également plus élevé, il faut donc veiller à un apport liquidien plus élevé pendant une radiothérapie.

Troubles digestifs

La déshydratation est un risque en cas de la radiation de l’abdomen aussi, car la diarrhée provoque une perte d’eau très important dans l’organisme. Vomissements, nausées, crampes et gaz sont très fréquents pendant et après la radiothérapie. La prise des probiotiques et encore plus les symbiotiques association entre un probiotique et un prébiotique, peut soulager les symptômes. Selon les recherches scientifiques les Lactobacilles acidophiles et les Bifidobactéries réduisent la diarrhée due à la radiothérapie. La consommation des aliments riches en fibres est également bénéfique. Les meilleures sources alimentaires sont la banane, la pomme, la poire, le potiron, la betterave, l’avoine. En cas de diarrhée la consommation du café et les produits laitiers sont éviter. La radiation du bassin peut provoquer une miction plus fréquente, l’affaiblissement du désir sexuel et de la fertilité.

Le rôle du renforcement du système immunitaire

Afin de réduire ou éliminer les effets secondaires de la radiothérapie le plus rapidement possible, le système immunitaire aurait besoin d’être amélioré. Un moyen est la prise de probiotiques mais les champignons médicinaux peuvent être utiles.

Il faut cependant faire l’attention à la prise des antioxydants car en dose importante car ils peuvent réduire l’actions positive de la radiothérapie.

 

 

Sources :

https://www.ncbi.nlm.NIH.gov/PMC/Articles/PMC4065928

https://RO-journal.biomedcentral.com/articles/10.1186/1748-717X-5-31

https://www.cancerresearchuk.org/about-cancer/cancer-in-General/Treatment/radiotherapy/Side-Effects

https://www.cancer.net/Navigating-Cancer-Care/How-cancer-treated/Radiation-Therapy/Side-Effects-Radiation-Therapy

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter