head

Les vertus des champignons médicinaux

Eve MacPherson Eve MacPherson
Thérapeute en médecine douce et conseiller en diététique
Sujet: Champignons médicinaux

De nombreuses études démontrent les effets bénéfiques des champignons médicinaux sur la santé. La plupart des champignons médicinaux dont les effets sont confirmés aujourd’hui sont issus de la flore d’Extrême-Orient. Ils sont utilisés en Asie depuis des siècles pour leurs bienfaits et vertus toniques et leur action stimulante sur le système immunitaire.

On peut trouver ces champignons séchés en poudre, commercialisés en gélules ou en infusions, ou bien sous forme d’extrait liquide conditionné en ampoules. Pour bénéficier de leurs bienfaits, on peut les consommer sous forme de suppléments nutritionnels. Il faut toujours vérifier l’origine et acheter une formule fiable.

Reishi (Ganoderma lucidum)

Le reishi, connu également sous le nom de lingzhi et ganoderma est un champignon utilisé depuis des milliers d’années dans les médecines traditionnelles asiatiques. En Chine, le reishi est appelé le champignon de l’immortalité. Le reishi accroît les capacités immunitaires de l’organisme, notamment en augmentant la production des macrophages, des cellules tueuses naturelles. Les polysaccharides sont capables de défendre l’ADN et arrêter les mutations cellulaires tout en protégeant les cellules saines. Le reishi aide aussi à récupérer des dommages immunitaires causés par la chimiothérapie et la radiothérapie. Considéré comme adaptogène, le reishi régularise aussi le système immunitaire et les fonctions des glandes surrénales, i Il est utilisé avec succès dans la lutte contre le cancer du sein, des ovaires, de la prostate, du foie et des poumons, souvent en combinaison avec d’autres traitements médicaux

Cordyceps (Cordyceps sinensis)

Le cordyseps pousse à l’état sauvage sur le haut plateau tibétain et est réputé en médecine traditionnelle pour son pouvoir de guérison. Il est apprécié pour sa capacité naturelle à lutter contre les radicaux libres, les infections et l’inflammation, le cordyceps est un champignon aux propriétés incontournables. Le cordyceps peut agir comme de traitement cancéreux naturels dans certains cas, empêchant la croissance de tumeurs, particulièrement efficace suite à une chimiothérapie, il protège les reins de l’endommagement.

Agaric du Brésil (Agaricus blazei murill)

Une véritable bombe de protéine, l’agaric du Brésil a d’autres vertus santé. Ce champion est gorgé des antioxydants, de magnésium, bêta-glucanes, enzymes superoxyde dismutase et polysaccharides. IL est connu pour être l'un des compléments et l'une des solutions alternatives des plus utilisées par les patients atteint de cancer.  Le taux élevé de bêta-glucane est capable de stimuler le système immunitaire. Les antioxydants fixent les radicaux libres responsables de la survenue des inflammations et des cancers et des dommages de l’ADN. Il stimule la reproduction des cellule tueuses naturelles des cellules cancéreuses. Il est un puissant désintoxiquant qui est très important étant donné que l’accumulation des toxines peut entraîner le développement des maladies cancéreuses, telles que le cancer du côlon, mais sa consommation est également indiquée en cas du cancer du poumon, de l’ovaire, du col d’utérus et de la prostate.

Shiitake (Lentinus edodes)

Appelé également le « champignon du samouraï » le shiitake était réservé pendant longtemps aux empereurs japonais et à leurs plus fidèles serviteurs, dont les fameux samouraïs. Aujourd’hui, il fait partie intégrante de la pharmacopée chinoise et japonaise. Le Shiitake agit comme antitumoral en activant un facteur de destruction des tumeurs grâce à sa teneur en lentinan, un polysaccharide spécifique. Il tue une grande partie des bactéries, virus et champignons, il est le remède naturel capable de détruire le virus du papillomavirus humain (HPV), responsable dans 99 % des cas de cancers du col de l’utérus. Riche en nutriments - protéines, oligo-éléments et vitamines – il renforce l’organisme affaibli par une maladie cancéreuse. Il favorise les processus naturels de désintoxication et ses fibres prébiotiques servent de la nourriture pour les probiotiques, bactéries salutaires l’intestin. L’état de la flore intestinale a une influence directe sur le système immunitaire, étant donné que 70 à 80 % des cellules immunitaires sont présentes dans les intestins. L’élimination des toxines de la paroi intestinale réduit donc significativement le risque de la survenue du cancer du gros côlon. Le shiitake a des propriétés thérapeutiques particulièrement intéressantes en cas du cancer de l’estomac, cancer du pancréas, du sein et du col d’utérus.  Au Japon, le polysaccharide du shiitake, le lentinan a été approuvé comme médicament officiel utilisé dans le traitement des tumeurs malignes.

Maïtaké (Grifola frondosa)

Son nom japonais signifie littéralement « le champignon dansant » car on faisait une grande fête lorsque les ramasseurs avaient la chance de rencontrer quelques spécimens de ce champignon. Riche en oligo-éléments, mais on a découvert dans le Maïtaké des bêta glycanes qui modifient la réponse immunitaire de l’organisme face aux cellules cancéreuses sans activité directe sur ces derniers, tout en ralentissant la croissance des cellules cancéreuses et diminuant les risques de métastases. Il est particulièrement efficace en cas du cancer du sein, du foie, des paumons.

Publicité

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter