head

Les dangers des laxatifs | Comment éviter l’accoutumance ?

Pourquoi la prise régulière des laxatifs est-elle dangereuse ?
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale

Google+
Sujet: Constipation

Il existe de nombreux états de santé où l’application des laxatifs est inévitable. Ils sont cependant nombreux à prendre ces produits en considération comme des produits de régime alimentaire et cette approche peut mener à la dépendance. C’est la raison pour laquelle il est bon de connaitre les dangers des laxatifs, et de savoir comment les éviter.

La prise de laxatifs peut être justifiée en cas de constipation chronique, ainsi que pour améliorer la désintoxication. Il ne faut cependant pas oublier qu’il est relativement facile de développer une dépendance vis-à-vis des laxatifs, une dizaine de millions de personnes souffrent de cette dépendance dans le monde entier. Le danger des laxatifs le plus important est donc cette dépendance potentielle qui peut provoquer de nombreux problèmes sanitaires et peut s’avérer fatale même.

Quand la prise des laxatifs est-elle conseillée ?

C’est avant tu a la constipation que le ralentissement du https://www.desintoxication.info/mouvement-intestinal est dû, les excréments arrivent ainsi plus lentement jusqu’au rectum.

Le fonctionnement intestinal et la défécation réglée est une question constitutionnelle, il existe cependant un système de critères universellement applicable concernant la constipation, les critères de Rome III. On parle d’une constipation chronique quand plus de deux des symptômes énumérés ci-dessous persistent depuis plus de 6 mois :

Au moins 25 pour cent des défécations sont dures ou grossières.

Au moins 25 pour cent des défécations posent des difficultés.

Suite a au moins 25 pour cent des défécations l’envie de défécation persiste, donc on ressent que la défécation était insuffisante.

En cas d’au moins 25 pour cent des défécations on ressent que l’évacuation des excréments est obstruée par quelque chose.

En cas d’au moins 25 pour cent des défécations l’évacuation des excréments ne se fait qu’à l’aide extérieure (manuellement).

Le nombre des défécations par semaine est inférieur à trois.

Un critère supplémentaire : sans application de laxatifs, la chance d’avoir des selles molles est plus petite, cela mène directement à la prise de médicaments. Ce sont principalement les personnes âgées et les femmes qui sont affectées par la constipation, les dangers des laxatifs les concernent donc principalement.

Ne faites pas toujours recours à des laxatifs

La constipation est en général provoquée par des facteurs qui sont faciles à supprimer. La cause la plus fréquente est l’alimentation inappropriée, pauvre en fibres, mais la constipation peut être également générée par l’inactivité physique et par la consommation d’eau insuffisante. La solution est alors évidente : consommer des aliments riches en fibres et insolubles dans l’eau, tels que l’orge,  la graine de chia, les choux, l’oignon, le son, le seigle,  la prune, la framboise, le concombre, la tomate, le haricot qui peuvent venir en aide en cas de constipation, ainsi que la consommation de 2-3 litres d’eau pure non gazeuse par jour.

Dans le cas où la constipation est due à une maladie, c’est la maladie qu’il faut d’abord traiter, mais la prise de laxatifs est souvent inévitable entre-temps.

Quand les laxatifs font partie de l’image corporelle perturbée

Néanmoins, dans la plupart des cas la dépendance aux laxatifs se développe non pas à cause des facteurs mentionnés ci-dessus.  De plus, la dépendance semble plutôt intentionnelle. Elle peut être rapportée à l’image corporelle perturbée, quand quelqu’un veut devenir maigre, mais même s’il atteint cet état, il lutte davantage contre l’excédent de poids qui n’existe même pas. Cette maladie peut être l’anorexie ou la boulimie – en fonction de sa gravure et des symptômes mentaux associés – ces deux maladies mentales ont souvent pour conséquence l’utilisation maniaque des laxatifs. Une autre situation peut également provoquer de la dépendance aux laxatifs : l’âge avancé quand les personnes âgées ont trop de difficultés à déféquer sans appliquer des laxatifs.

Quand est-ce qu’ils sont interdits ?

Il est important d’affirmer que les dangers des laxatifs ne se manifestent qu’en cas d’une utilisation fréquente, l’application occasionnelle ne pose pas de problèmes de santé en général. L’occlusion intestinale et l’entérite font exception, l’application des laxatifs est alors interdite. 

Les dangers des laxatifs

D’une manière générale on peut constater que l’utilisation de laxatif dépassant les quatre semaines n’est pas recommandée, la consommation régulière peut avoir de nombreuses conséquences négatives : elle peut nuire à l’efficacité de l’absorption d’autres médicaments, nuire à la rupture de l’équilibre de la flore intestinale. Cette dernière a pour conséquence l’affaiblissement du système immunitaire, et la dégradation de la digestion. Si l’on prend donc des médicaments (surtout des médicaments pour le cœur ou des contraceptifs), consulter impérativement son médecin concernant l’application des laxatifs.


Difficulté de l’abandon

La dépendance aux laxatifs n’est pas un jeu, il est au moins aussi difficile de les abandonner qu’arrêter de fumer ou de se droguer. L’utilisation permanente des laxatifs a pour conséquence que les muscles intestinales s’enrouillent, la paroi intestinal se dilate, les mouvements intestinaux nécessaires pour faire passer les excréments se ralentissent. Ce phénomène équivaut quasiment à la constipation qui n’est plus possible à surmonter qu’à l’aide des laxatifs. Le système intestinal s’habitue à ce que la défécation n’est possible qu’avec le soutien des médicaments.

Sources :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1743454/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20687617

http://www.romecriteria.org/assets/pdf/19_RomeIII_apA_885-898.pdf

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter