head

Le téléphone portable peut-il vraiment causer de tumeur cérébrale ?

Les accros au portable doivent-ils avoir peur ?
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Curiosités

Il est clair que notre monde d’aujourd’hui est prédominé par la technicité, et il semble bizarre si quelqu’un n’a pas de téléphone portable. Tout de même, une personne accrochée constamment à son portable est à la fois exposée à des maladies telles que la tumeur cérébrale – dit la Société Américaine du Cancer.

D’après une recherche américaine les animaux mâles exposés pendant longtemps à la radiation du téléphone portable, le risque de l’apparition de la tumeur cérébrale a considérablement augmenté. Les animaux devaient supporter la radiation du téléphone portable pendant neuf heures par jour.

Les accros au portable doivent-ils avoir peur ?

L’effet sanitaire de la radiation des téléphones portable est un sujet qui est depuis longtemps au focus des débats. Bien que les fabricants introduisent des appareils émettant une radiation de plus en plus faible, les accros au portable ne peuvent pas se croiser les bras. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a appris aux gens déjà en 2011 que les téléphones portables peuvent avoir un effet cancéreux, mais dans les recherches réalisées depuis n’en ont découvert aucun preuve. Néanmoins, certains scientifiques affirment que la radiation issue des téléphones portables peut stimuler la croissance des tumeurs.

Expérience sur des rats

Les recherches de l’Institut américain de la santé (NIH) ont trouvé un certain rapport entre les portables et la tumeur cérébrale dans une recherche de 2016. Parmi les  cobayes bombardés de radiation chez 2-3 pour cents des  rats males une tumeur cérébrale s’est développée. Ce ratio a été jugé faible par les chercheurs, mais d’après le Centre international de recherche sur le cancer cette recherche a bien établi que la radiation non ionisante émise par les portables peut avoir un effet sur la santé humaine. Cette recherche a été commandée par l’autorité de sécurité des aliments et des médicaments et faisait partie du Programme Toxicologique National. La recherche avait pour objectif d’examiner la radiation – non ionisante – des téléphones portables.

La sûreté avant tout

Sur le site internet de L’Institut Internationale de la Recherche du Cancer il est écrit que bien que de nombreuses recherches ont étudié les effets sanitaires potentiels de la radiation issue des radars, des fours à micro-ondes, des téléphones portables et d’autres sources, il n’y a pas de preuve sans équivoque aujourd’hui qui dirait que la radiation non ionisante augmente le risque du cancer. Ce site dit également qu’il est recommandé de diminuer la durée des conversations téléphoniques, on de n’utiliser le portable que lorsque le téléphone fixe n’est plus disponible. En outre, il est conseillé d’utiliser un appareil équipé de la soi-disant technologie hands-free, comme les écouteurs filaires assurant une distance plus grande par rapport à la tête de la personne qui téléphone.

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter