head

Le vaccin contre la tumeur cérébrale prolonge le temps de survie

Découverte d’un vaccin contre la tumeur cérébrale
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Curiosités

Des résultats prometteurs ont été obtenus lors des tests cliniques internationaux avec le vaccin contre la tumeur cérébrale la plus agressive et plus fréquente des adultes – a rapporté le BBC News.

Chez les patients diagnostiqués de glioblastome, le temps de survie a été considérablement prolongé par un vaccin immuno-thérapeutique selon les premiers résultats de la recherche, publiés dans la revue spécialisé Journal of Translational Medicine.

Qu’est-ce que le glioblastome ?

Le glioblastome est le type le plus fréquent des tumeurs partant du cerveau le type des tumeurs des adultes le plus agressif, dont le traitement est souvent inefficace. Similairement à la plupart des tumeurs cérébrales, la glioblastome a également une cause jusqu’ici inconnue. Son élimination se fait par voie chirurgicale, et est suivie par une radio- et une chimiothérapie. Le traitement n’est pas toujours efficace, les patients n’ont en général qu’un temps de survie de 15-17 mois suite à l’opération. Néanmoins, à l’aide du vaccin contre la tumeur les malades pouvaient vivre beaucoup plus longtemps.

Tests humains

Les chercheurs ont réalisé les tests avec 331 patients en Allemagne, au Royaume-Uni, en Amérique et au Canada. En parallèle du traitement traditionnel, 232 d’entre les participants ont reçu le vaccin immuno-thérapeutique, tandis que les autres ont reçu du placébo, donc une injection sans substance active. Pour le sérum ils ont prélevé des cellules immunitaires, notamment des cellules dendritiques de l’organisme des patients, pour les combiner avec l’échantillon de tumeur du patient. Le vaccin était ensuite injecté dans l’organisme des patients, leur système immunitaire a reconnu le cancer qui attaquait de nouveau.

Un temps de survie prolongé

Dans le cadre de la recherche menée depuis onze ans, les participants survivaient en moyenne de plus e 23 mois – dont cent personnes de 40,5 mois – l’intervention chirurgicale. Un patient vivait encore sept ans après l’opération, c’était le temps de survie le plus long. Puisque la recherche n’est pas encore terminée, on ne sait pas à présent qui ont reçu le vaccin et qui du placébo, mais les tests une fois clôturés, les résultats seront analysés en conséquence.

Pourquoi il est difficile de traiter le glioblastome ?

La science trouve que cela s’explique d’une part par le fait qu’il contient de nombreux types de cellules, et les médicaments actuellement appliqués ne sont malheureusement pas capables de lutter contre tous.

Source :

BBC News

Articles liés

Nuage de mots-clés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter