head

Peu de sommeil, vie plus courte | Qui dort moins meurt plus tôt ?

Qui dort peu vit moins longtemps ?
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale

Google+
Sujet: Curiosités

Dans le cadre de précédentes recherches un rapport a été trouvé entre le décès et la durée du sommeil en semaine. Nous nous occupons à présent du rapport entre le sommeil en semaine et au week-end et la mort. Il a été établi que le sommeil insuffisant peut avoir pour conséquence une vie plus courte.

Une recherche réalisée pendant 13 ans avec la participation de 43 880 personnes a établi que les personnes de moins de 65 ans ayant une durée de sommeil au week-end moyenne inférieure à 5 heures, doivent compter sur un indice de mortalité de 52 pour cent plus élevé par rapport à ceux qui dorment au moins 7 heures. Ces personnes ne peuvent donc profiter que d’une vie plus courte. Néanmoins, aucun rapport ne peut être démontré chez ceux qui dorment plus de 9 heures les week-ends. Quand la durée de sommeil en semaine et au week-end a été étudiée, il a été observé qu’un sommeil de moins de 5 heures ou de plus de 8 heures montre davantage de différences par rapport à la durée de sommeil continu de 6-7 heures considérée comme référence. Chez les personnes qui dorment peu en semaine et qui dorment plus le week-end le taux de mortalité ne change pas par rapport au groupe de référence.
Dans le cas des personnes de plus de 65 ans, il n’y a pas de rapport entre la durée de sommeil et le taux de mortalité.

Pour résumer : la durée de sommeil courte (en semaine et le week-end) augmente le risque chez les personnes de moins de 65 ans, il est en même temps évident que le sommeil de week-end long peut compenser l’effet du manque de sommeil en semaine.

Source :
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/jsr.12712

Articles liés

Nuage de mots-clés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter