head

Comment savoir si l’on souffre d’une maladie rénale ?

Comment savoir si l’on souffre d’une maladie rénale ?
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Mode de vie

Une maladie rénale se développe lentement, sans produire des symptômes. Dans un premier temps  rien ne signale le problème. Puisque dans la plupart des cas la maladie reste indolore, la personne affectée ne fait pas recours à son médecin, bien que ce soit le seul moyen de dépister en avance de phase une maladie rénale.

Etant donné que les reins ont pour principale fonction de purifier le sang en continu, les substances nocives s’accumulent de plus en plus, en pouvant ainsi générer d’autres maladies. Néanmoins, la plupart des maladies rénales se développent imperceptiblement, sans produire – en phase précoce – de symptômes évidents. Les maladies rénales (telles que le calcul rénal) ne provoquent de symptômes qu’en stade avancé, les signes et les altérations physiques n’attirent l’attention que lorsque le fonctionnement rénal diminue à 25%. Quand le fonctionnement rénal diminue considérablement, les substances nocives s’accumulent davantage, et ce phénomène peut – en fonction de la gravité de la maladie rénale – mener à l’apparition de l’hypertension, du diabète, et des maladies cardio-vasculaires. Bien que la prévention des maladies rénales doive être privilégiée, en cas d’altération avancée ou irréversible des reins, la dialyse et la transplantation rénale sont inévitables.

Les présages de la maladie rénale

La maladie rénale produit des symptômes typiques en stade avancé. On retrouve parmi ces symptômes la cystite rebelle, l’anémie, l’hypertension, la fatigabilité, l’abattement, la pâleur, le manque d’appétit, l’envie de vomir, mais des vomissements, les jambes et le visage gonflés peuvent également se manifester. Ces symptômes peuvent apparaitre simultanément, de petit à petit et partiellement. Les maladies rénales peuvent être – en général – identifiées à l’aide d’un examen sanguin ou d’urine ou de la mesure de la pression artérielle. Un hématoscopie parlant d’une insuffisance rénale, d’un taux de carbamide ou créatinine de sérum élevé est un signe probable d’une maladie rénale.

Prévention de la maladie rénale

L’alimentation saine et la consommation de liquides suffisante (2 litres par jour pour un adulte moyen) jouent un rôle important dans la prévention des maladies rénales. Les aliments pleins d’additifs synthétiques et les boissons gazeuses non seulement surchargent l’urine de toxines à évacuer, mais aussi ils acidifient fortement l’organisme

L’activité physique régulière est un excellent moyen pour prévenir les maladies rénales et pour ralentir leur développement. Les exercices contribuent considérablement au renforcement du cœur, a l’amélioration de la circulation sanguine, en rendant les artères plus résistants et plus élastiques.

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter