head

Vernis à ongles nuisibles : composants dangereux

Vernis à ongles nocifs : quel est le danger ?
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale

Google+
Sujet: Mode de vie

Tout le monde juge différemment la a beauté des ongles, ils sont nombreux à ne pas se faire seulement de la manucure et de la pédicure, mais à utiliser des vernis à ongles également. Il se peut qu’ils aient tort à le faire puisqu’il existe des vernis à ongles nuisibles aussi.

Bien que les principales entreprises de l’industrie cosmétique aient récemment commencé à éliminer les combinaisons nocives des composants des vernis à ongles, ce n’est pas encore fait dans le cas des marques moins onéreuses. Quand on choisit parmi celles-ci, il se peut facilement qu’on achète un vernis à ongles nuisible.

Composants dangereux

Il est peut-être surprenant à la première écoute, il reste cependant vrai : de toxines peuvent se trouver dans les vernis à ongles. Les combinaisons les plus dangereuses sont le phalate de dibutyle, le formaldéhyde et les combinaisons de toluol. Inspiré, le formaldéhyde fréquemment utilisé dans les dissolvants provoque de l’irritation, des toux, de la difficulté de respiration, tandis que dans les expérimentations animales des tumeurs de voies respiratoires ont été diagnostiquées sous l’effet de cette combinaison. Les combinaisons de toluol peuvent s’avérer dangereuses également, dont les vapeurs peuvent provoquer des vertiges, des troubles du système nerveux et des troubles dans le fonctionnement hépatique et rénal, ainsi que de l’irritation de la peau. Le phtalate de dibutyle (DBP) peut endommager les reins, le foie et le régime hormonal, peut irriter la peau et provoquer des toux et des vertiges. En outre des trois toxines mentionnées ci-dessus il y a d’autres produits dangereux dans les dissolvants et dans les vernis à ongles : de tels produits sont l’acétone, l’acétate de butyle, l’alcool isopropylique, le nitrate de cellulose et les colorants synthétiques. 

Etudier les étiquettes

Si on se décide – malgré tout – à se vernir les ongles, essayer de diminuer la quantité des toxines appliquées dans ces produits. Etudier la liste des composants et éviter au moins les principales toxines se trouvant dans les vernis à ongles, sans oublier la désintoxication régulière. On n’est bien évidemment pas obligé de jeter ses vernis à ongles à la poubelle, puisque leur utilisation occasionnelle ne cause probablement pas de problèmes de santé. Malgré tout, ne jamais vernir les ongles des petites filles surtout si elle les ronge !

L’UE a interdit la fabrication des produits cosmétiques contenant de DBP, si malgré cette interdiction on en trouve sur le marché, ne pas acheter seulement parce qu’il est bon marché !

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter