head

Le colostrum pour renforcer la défense immunitaire

Eve MacPherson Eve MacPherson
Thérapeute en médecine douce et conseiller en diététique
Sujet: Probiotiques

Le colostrum est le lait sécrété durant les quelques heures suivant l’accouchement mais peut aussi se produire lors des derniers jours de la grossesse. Le colostrum existe aussi chez les autres mammifères. Il se reconnaitre facilement grâce à sa couleur jaunâtre, différente du lait habituel. C’est un concentré bioactif riche en protéine et en immunoglobulines.

Il y en a beaucoup qui consomment du lait de vache uniquement pour se fournir les nutriments et vitamines nécessaires. La teneur en protéine du colostrum est spécialement élevée, elle peut atteindre jusqu’à 150g par litre tandis que le lait normal en contient entre 30 et 40 grammes. Le colostrum se compose principalement de l’eau, d’hydrate de carbone et immunoglobines – anticorps – et divers facteurs de croissance. Il est pauvre en graisse et de ce fait facilement assimilable par l’organisme.

Renforcement de l’immunité par excellence

Le colostrum renferme une variété de facteurs de croissance qui favorisent la production des cellules immunitaires lymphocytes-T indispensables aux réactions immunitaires. Il contrôle la glycémie tout en réduisant les besoins en insuline. La consommation du colostrum une peut prévenir donc la survenu de nombreuses de maladies résultant de l’affaiblissement du système immunitaire. En outre, le colostrum contribue à une convalescence plus rapide que ce soit des maladies externes ou internes. Les immunoglobines A, D, E, G, et M aide le processus de désintoxication de l’organisme, neutralisent les toxines accumulées dans le système lymphatique et cardiovasculaire. Le lactoferrine qu’il renferme possède une propriété antibactérienne et antiinflammatoire.

Autres effets immunitaires positifs

Le colostrum renferme une substance nommé polypeptide riche en proline ou hormone PRP. Le PRP de colostrum s’avère efficace dans la réduction de la douleur, l'inflammation liés à de nombreuses maladies auto-immunes, y compris la sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoïde, le lupus. Ses facteurs de croissance et de composants d'immunoglobuline – anticorps - favorisent la guérison de l'intestin, tout en réparant des tissus endommagés, restaurant la muqueuse leur imperméabilité aux parasites et aux toxines, protégeant contre l’infection à Helicobacter pylori. La présence des bactéries salutaires dans les intestin est un facteur primordial, puisque la santé de la flore intestinale est directement liée à la défense immunitaire étant donné que les 70% cellules immunitaires sont présentes dans le gros côlon.

Champignons, virus, tumeurs

Grâce aux immunoglobuline et peptides renfermés, le colostrum a des propriétés antifongiques et antivirales. Il peut être administré sous forme thérapeutique avec succès en cas de virus HIV, responsable du SIDA, cytomégalovirus, Candida albicans, rougeole, rotavirus et contre d’autres infections. Il favorise la bonne oxygénation des cellules, tout en privant les des bactéries nocives de l’oxygène, qui en meurent en conséquence.
Sa teneur en cytokines lui permet de lutter contre les maladies cancéreuses en favorisant l’apoptose ou mort cellulaire programmé des cellules tumorales.  

Pour quels problèmes de santé est le colostrum recommandé ?

Étant donné que le colostrum soutient le système immunitaire, il peut jouer un rôle dans la prévention et traitement des maladies associées au système immunitaire affaiblies, telles que les suivantes :

  • accélérer la cicatrisation des plaies, ecchymoses, brûlures, empêcher leur infection,
  • soulager les inflammations ;
  • réduire ou éliminer la propagation des microbes pathogènes ;
  • améliorer le bien-être général et la résistance immunitaire;
  • détruire le champignon Candida albicans et d’autres souches de champignon pathogènes ;
  • soulager la diarrhée aiguë provoquée par le parasite microscopique Cryptosporidium parvum ;
  • prévenir et traiter les maladies auto-immunes ;
  • réduire le risque de maladies allergiques ;
  • améliorer l’appétit en cas de maigreur pathologique ;
  • thérapie complémentaire du cancer

Sa consommation est recommandée pour les sportifs en raison de sa capacité d’augmenter la masse musculaire grâce à son haute teneur en protéine. Selon une étude américaine, 20 grammes de colostrum par jour pendant 8 semaines augmente considérablement la masse corporelle

Les effets secondaires du colostrum

Le colostrum bovin est généralement bien toléré mais des troubles légers de digestions peuvent se manifester tels que nausées, vomissements, ballonnements et diarrhée. En arrêtant la consommation les symptômes se disparaissent spontanément.

Publicité

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter