head

Prébiotiques, ils tiennent les maladies à l’écart

Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Probiotiques

On entend injustement peu parler des prébiotiques, bien qu’en l’absence de ceux-ci les probiotiques indispensables pour le bon fonctionnement de la flore intestinale ne soient non plus capables de se propager comme il faut. De plus, l’exposition aux maladies serait ainsi augmentée.

Les prébiotiques sont des substances naturelles indigestes (principalement des fibres) qui stimulent la propagation des colonies bactériennes importantes dans le côlon. Ils ont pour particularité d’être indigestes pour l’organisme humain et d’être pourtant indispensables pour le bon fonctionnement du système immunitaire. Les prébiotiques servent de nourriture pour les bactéries probiotiques bénéfiques qui vivent dans le système intestinal, en leur absence l’équilibre de la flore intestinale – étant en rapport étroit avec le système immunitaire – peut être également bouleversée. En outre, les prébiotiques soutiennent aussi la capacité des probiotiques à produire des vitamines, avec leur aide la quantité des vitamines B7, B12 et K produites dans l’intestin augmente davantage. 

Nous ressentons la carence en prébiotiques

La flore intestinale abîmée en l’absence des prébiotiques peut mener au développement des maladies. Des troubles digestifs, du ballonnement, des douleurs abdominales, de la constipation peuvent se manifester, mais de la colite, des problèmes de peau, de la fatigabilité permanente, de l’irritabilité, des inflammations et des infections rebelles peuvent aussi apparaître. Il ne faut surtout pas oublier non plus que sous l’effet des prébiotiques le taux du « mauvais » cholestérol LDL et de triglycéride diminue, les prébiotiques jouent donc un rôle important dans la prévention et dans le traitement des maladies du système vasculaire. Ils one encore pour avantage la capacité de freiner la propagation des bactéries nocives, et d’intensifier en même temps le péristaltisme intestinal et ainsi l’évacuation des toxines et des concrétions nocives.

Comment les approvisionner ?

Une gamme d’aliments délicieux et variables est heureusement à notre disposition, qui contient une quantité plus ou moins grande de prébiotiques. Parmi ces aliments la consommation de l’artichaut, de l’Aloe véra, de l’avoine, de l’épeautre, du topinambour, de la chicorée, de l’inule aunée, de la banane, de l’asperge, de l’oignon et de la bardane est expressément recommandée. L’idéal c’est d’intégrer dans notre alimentation de l’inuline et du lactose autant que possible, de manger des aliments riches en fibres tels que la banane, l’artichaut, le topinambour ou la chicorée.

Publicité

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter