head

Qu’est-ce que le régime cétogène et d’où vient son efficacité ?

Régime cétogène : que peut-on manger ?
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale

Google+
Sujet: Régime alimentaire - Amaigrissement

Existe-t-il un régime efficace qui offre un résultat rapide et durable ? Nous avons une bonne nouvelle. Le régime cétogène est exactement tel. Il a pour gros avantage par rapport aux autres types de régime d’être efficace chez quasiment tout le monde, et de ne nécessiter aucun effort particulier.

Le régime cétogène consiste à réduire la consommation d’hydrates de carbone, en « forçant » ainsi l’organisme de produire la quantité de glucose nécessaire pour la survie sans pour autant faire recours aux hydrates de carbone. Par conséquent la mise en valeur des graisses stockées s’intensifie, le poids diminue et le ventre devient plus plat.

Au cours du régime cétogène la production des  corps cétoniques, de l’acétone, de l’acétoacétate et du 3-hydroxybutyrate. Ce régime était initialement conçu pour les malades souffrant de l’épilepsie, mais il a été rapidement découvert que le taux de cétone augmenté favorise l’amaigrissement s’il se conjugue d’une activité physique régulière et pas trop intensive.
Régime cétogène : que peut-on manger ?

L’essentiel c’est de ne consommer aucun aliment contenant des hydrates de carbone. Les pâtes, les produits de boulangerie, la pomme de terre et le riz sont tous à oublier. Il n’est cependant pas nécessaire d’abandonner les légumineuses, les fruits, les friandises, les boissons rafraichissantes ou la bière, etc. Cette tendance n’est bien évidemment suivie que par les partisans « durs » des régimes : afin d’éviter l’état de choc de l’organisme dû à la carence, une quantité très faible d’aliments ayant une teneur en hydrate de carbone minimale est tout de même autorisée. Voyons à présent les aliments dont la consommation est recommandée dans le régime cétogène :

  • poissons,
  • viandes,
  • fromages,
  • œuf,
  • légumes (éviter si possible la consommation des légumes à fort teneur en sucre tels que le petit pois, le maïs, la carotte, etc.),
  • graisses, huiles utilisées en tant que vinaigrette;

Pour assurer l’efficacité du régime cétogène, l’apport journalier en hydrates de carbone ne doit pas dépasser les 50 grammes. Cette dose doit être répartie en 3 repas par jours. L’apport en éléments nutritifs doit se faire de façon suivante :

  • 10% d’hydrates de carbone;
  • 15-25% de protéines (ne pas oublier la teneur en acides aminés glycogènes des protéines, qui peut aider à garder l’équilibre de la glycémie) ;
  • 65-70% (ou plus) de graisse.

 

Les avantages et les inconvénients du régime cétogène

Similairement aux autres régimes, le régime cétogène a aussi ses points forts et ses points négatifs. Son efficacité et ses effets secondaires éventuels dépendent de l’état de santé de départ et de la mesure dans laquelle on respecte le régime prescrit. Regardons dans un premier temps les avantages du régime cétogène.

  • Il favorise l’amaigrissement grâce à l’apport en hydrates de carbone réduit, au maintien de la glycémie et à la décomposition de graisse accélérée.
  • Il diminue efficacement la fréquence des crises épileptiques, tout en atténuant ses symptômes.

Tout de même, le régime cétogène peut causer des problèmes également. Etant donné qu’il augmente le taux de cholestérol habituel du sang, l’état de cétose se développe. Celui-ci peut avoir les inconvénients à long terme suivants :

  • Fonctionnement rénal intensifié et diurèse, sécrétion des corps cétoniques et des résidus d’azote. Si cet état persiste pendant longtemps, de la déshydratation et de l‘affaiblissement du fonctionnement rénal peuvent se manifester. Dans des cas sérieux les corps cétoniques accumulés peuvent devenir toxiques dans l’organe métabolique affaibli.
  • pression sanguine basse ;
  • hypoglycémie.

Il se peut que l‘organisme ne soit capable de s’adapter au régime, des symptômes suivants peuvent alors se manifester dans les 2-3 jours suivants le démarrage de la cure :

  • mal de tête, migraine;
  • vertige subite;
  • nausée douce;
  • fatigabilité;
  • hypersomnie;
  • irritabilité;
  • crampes musculaires ;
  • constipation;
  • palpitations de cœur;
  • perte de connaissance.

Une fois ces symptômes détectés, interrompre la cure et modifier (tout en restant d’entre les limites prédéfinies) le rapport des aliments consommés. La réalisation du régime cétogène n’est recommandée ni aux femmes enceintes ou en période d’allaitement, ni aux personnes souffrant des maladies rénales ou hépatiques, ou du diabète de type 1.

Cétose : qu’est-ce que c’est ?

La cétose est inhérente au régime cétogène, le taux de corps cétoniques du sang augmente. Sa gravité peut être détectée à l’aide d’un simple examen d’urine ou de sang, mais la teneur en cétone de l’air expiré peut être également mesurée. Il existe cependant des signes qui montrent qu’une quantité trop importante en corps cétoniques se trouve probablement dans le sang :

  • sécheresse permanente de la bouche, soif permanente ;
  • envie d’uriner intensive (afin d’évacuer l’acétoacétate),
  • haleine ou transpiration acétique, l’organisme essaie de se débarrasser de l’acétone en travers du poumon ou de la peau;
  • manque d’appétit;
  • fatigabilité.

 

Combien de cétones le sang peut-il contenir ?

Cela dépend fortement de la personne, les habitudes alimentaires, le mode de vie le déterminent, il est ainsi difficile de tracer la frontière précise entre la cétose et la « non cétose ». Il existe cependant des valeurs de référence qui permettent de se repérer :

  • Si dans un litre de sang il y a moins de 0,5 mmol de corps cétoniques, on ne parle pas de cétose.
  • En cas d’une concentration comprise entre 0,5-1,5 mmol/l on parle d’une cétose faible.
  • En cas d’une concentration comprise entre 1,5-3 mmol/l le cétose peut être considéré comme optimal (du point de vue du régime).
  • Si la concentration dépasse les 3 mmol/l, le régime dégradera fortement l’organisme, sans pour autant être efficace dans l’amaigrissement.

 

Attention !

Si l’on choisit la version plus rigoureuse du régime cétogène, la cure ne doit pas durer plus longtemps que 5 jour, tandis que la durée de la version traditionnelle ne doit pas dépasser le 10 jours. Avant de continuer son régime, faire une pause d’une semaine.

Sources :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5506682/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2716748/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3945587/

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter