head

Cure de vitamine à la fin d’hiver par sources naturelles | Quels sont les symptômes du carence en vitamines ?

 Les réserves de vitamines s’épuisent dans les mois froids
Les réserves de vitamines s’épuisent dans les mois froids
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Super-aliments

Vous faites tout pour votre bien-être et pourtant vous ne vous sentez pas vraiment en forme ? C’est normal car l’organisme a épuisé ses dernières réserves pendant l’hiver. Une cure de vitamine peut renforcer la défense immunitaire et aide à prévenir la fatigue de printemps.

Si vous n’avez pas encore fait, la supplémentation en vitamines à la fin de l’hiver vous aidera à retrouver votre forme. Nous vous présentons ci-joint quelles sont les vitamines nécessaires et leurs bienfaits sur la santé et leur sources alimentaires.

Les beaux jours reviennent, et vous êtes démotivé, vous dormez mal, vous vous sentez faible. Les jours s’allongent, les rayons de soleil se font plus chauds et les fruits et légumes de saison sont de plus en plus nombreux ! Mais pendant le changement de saison nous sommes plus exposés aux maladies infectieuses, à la grippe, et le système immunitaire a besoin de soutien, l’équilibre fragile du microbiote ou bien de la flore intestinale peut être perturbée. Tous ces symptômes peuvent être prévenus ou traités par une cure de vitamine bien choisie.

La carence en vitamines provoque de nombreux symptômes qui peuvent nous alerter à l’importance de la supplémentation nécessaire d’une ou de plusieurs vitamines indispensables pour la santé. Regardons d’un peu plus près les symptômes les plus typiques.

Carence en vitamine D

Importance de la supplémentation en vitamine D

Elle augmente le risque de diverses maladies cutanées. Le risque d'attraper une maladie infectieuses saisonnière augmente également et les processus inflammatoires s’aggravent. La carence persistante en vitamine D cause de troubles métaboliques, affaiblit le système osseux, et diminue la performance physique et mentale. On devient plus fatigués, irritables, et on a tendance à prendre du poids. Les personnes qui manquent de vitamine D sont plus susceptibles de devenir obèses. Cette vitamine est produite dans l’épiderme, cependant durant les mois d’hiver, le rayonnement solaire ne permet pas de synthétiser la vitamine D. Il est donc recommandé de manger des aliments riches en vitamine D, tels que du foie, des poissons et des fruits de mer, du champignon, de petit pois, de l’œuf et du produits laitiers.

Carence en vitamine A

Le manque de vitamine A provoque une peau sèche, fissurée, l’apparition de rides, elle ralentie la guérison des plaies. La carence entraîne fatigue, mauvaise vision nocturne, des saignements des gencives et maladies. On trouve la vitamine A dans les aliments d'origine animale et végétale. Les aliments d'origine végétale contiennent des caroténoïdes qui sont convertis en vitamine A par le corps. Les sources principales pour combler le manque sont la pistache, la carotte, le foie, les produits laitiers.

Carence en vitamine E

La carence se manifeste par l’affaiblissement du système immunitaire, une hypertension, ou par de diverses maladies inflammatoires. Elle a un rôle complexe au niveau de la santé de la peau, elle assure son hydratation appropriée, ralentit le vieillissement prématuré. On peut obtenir de la vitamine E par le biais de diverses sources alimentaires telles que les noix, les graines et les huiles végétales et, dans une moindre mesure, les légumes à feuilles vertes, le brocoli, l’épinard ainsi que la tomate et le poivron. L’huile de germe de blé est particulièrement riche en vitamine E.

Carence en vitamine K

La carence peut provoquer des troubles de mémoires des saignements spontanés ou des règles abondantes. La vitamine K est le plus puissant et le meilleur remède pour l'anticoagulation du sang disponible. Les varicosités, les cernes noires autour des yeux peuvent alerter au manque de vitamine K. Elle est principalement produite par les probiotiques, la consommation des aliments riches en probiotique est donc essentielle. Il ne faut cependant oublier l’importance des prébiotiques qui servent de nourriture pour les probiotiques. La meilleure solution est de prendre des symbiotiques qui contient à la fois les probiotiques et prébiotiques. La vitamine K se trouve dans les légumes à feuilles vertes comme le chou vert, frisé, chou-fleur, brocoli, épinard, salade verte, spiruline, dans les produits à base de soja, dans les huiles végétales ainsi que dans les abats, l’œuf,, poisson.

Carence en vitamine C

Le manque de vitamine C provoque une faiblesse et malaise générale, des douleurs articulaires, sécheresse cutanée, perte d’élasticité et de densité de la peau. Pendant la saison hivernale on peut s’en suppléer facilement par la consommation des agrumes, le kiwi, le brocoli, le chou, le poivron, la châtaigne, l’airelle et l’algue Chlorelle et la baie d’églantier. Il faut noter que la vitamine C stimule la biodisponibilité du fer et améliore l’utilisation de la vitamine E, il faut donc en prendre en cas de prise de ces derniers.

Carence en vitamine B

On distingue neuf types de vitamine B, dont la vitamine B1 qu’entraîne à la fin d’hiver une fatigue chronique, troubles de sommeil, léthargie. Il provoque également des troubles digestifs et des inflammations cutanées, fissures, écaillements de peau et l’apparition de pigments bruns. Les principales sources alimentaires de vitamines B sont les levures de bière, les graines oléagineuses, les grains entiers, le pavot, les abats, les légumes secs ou verts, le jaune d’œuf, les fruits et les produits laitiers. Moins fréquemment la carence en vitamine B2 peut se produire principalement en raison de la perturbation de l’équilibre de la flore intestinale, qu’on peur remédier par la prise des symbiotiques susmentionnés ou la consommation du lait et produits laitiers, foie, œuf ou rognon.

Prise des compléments alimentaires

La question est bonne, d'autant plus que les compléments alimentaires constitueraient une solution complexe et efficace. Mais il faut savoir que la meilleure biodisponibilité des vitamines est assurée par leur consommation sous forme naturelle, c’est pourquoi il est recommandé d’adopter un régime alimentaire sain et équilibré et essayer également de se focaliser sur l’apport de probiotiques en quantité suffisante.

Sources :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4600246/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3997530/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2912737/
https://www.umm.edu/health/medical/altmed/supplement/vitamin-e
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18160753

 

 

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter