head

Aliments cardiotoniques : manger ceux-ci pour que tout soit en ordre

Cœur
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Alimentation saine

La consommation des aliments cardiotoniques est indispensable non seulement pour protéger son cœur, mais elle peut rendre l’organisme entier plus sain également. De plus, ces aliments sont particulièrement délicieux, ils renforcent le système immunitaire et nous protègent contre les maladies inflammatoires.

On mange à s’en rendre malade

Il est de notoriété publique depuis longtemps que la cause des maladies cardio-vasculaires se cache avant tout dans l’alimentation. L’alimentation incorrecte – riche en graisses saturées, en soduim, en farine blanche et en sucres – a pour résultat l’augmentation du taux du cholestérol, l’hypertension et l’obésité, qui, tous ensemble, contribuent à mettre en danger la santé du cœur, mais un mode de vie approprié et la consommation des aliments cardiotoniques peuvent freiner ce processus. Mais quels sont les aliments cardiotoniques qui méritent d’être consommés ?

Céréales curatives

Les céréales complètes se trouvant sur la liste des aliments cardiotoniques sont assez populaires, leur teneur élevée en phytoœstrogène et en phytostérole permet de protéger la veine coronaire, elles sont en outre riches en fibres, et de plus, elles règlent le taux du cholestérol LDL abîmant les veines.
Légumineux cardiotoniques
Les légumineux sont également des aliments cardiotoniques, ils diminuent efficacement la quantité du (mauvais) cholestérol LDL en empêchant leur absorption. Leur teneur en flavonoïdes entrave l’apparition des thrombus, le risque de l’infarctus et de l’hémorragie cérébrale est ainsi diminué.
Graine de lin pour régler le rythme cardiaque
La graine de lin et l’huile de lin contiennent une grande quantité d’acide linolénique et d’acide alpha-linolénique, à l’aide desquels l’organisme peut produire des acides gras omega-3. Les acides gras omega-3 diminuent l’hypertension, règlent la pression sanguine et le rythme cardiaque ainsi que le taux de triglycéride du sang, ils contribuent ainsi à la prévention de l’apparition des thrombus.

Tomate pour renforcer le paroi de veine

La tomate abonde en vitamine A et C, en potassium, en lycopène, en antioxydants et en fibres, et grâce à cela elle aide dans la prévention des maladies cardio-vasculaires, elle renforce les parois de veine et les muscles cardiaques. Au cours de la cuisson, la tomate perd de sa teneur en vitamine C, tandis que le réchauffage favorise l’absorption de la lycopène.

Une pomme tous les jours

L’effet cardiotonique de la pomme est principalement dû à sa teneur en antioxydants, en flavonoïdes et en quercétines. L’effet synergique de l’ensemble de ses composants diminue la quantité des plaques, et empêche l’oxydation du cholestérol LDL, le développement des inflammations. La pectine se trouvant dans la pomme diminue le taux du cholestérol.

Compagnon exotique

La teneur en potassium de la banane règle le bon fonctionnement du cœur, remet en équilibre le rapport sodium-eau de l’organisme en favorisant l’évacuation de ces éléments augmentant la pression sanguine. Se vitamines, la vitamine B2 avant tout, favorisent l’évacuation des toxines ce qui contribue au bon fonctionnement cardiaque.

La force de l’épinard

L’épinard a une teneur importante en acide fluorhydrique (vitamine B-9), ce qui contribue à la diminution du taux d’homocystéine du sang en diminuant ainsi le risque de l’apparition des maladies cardio-vasculaires et de l’infarctus. Sa teneur en vitamines A, B et C renforce le système immunitaire, protège contre les maladies inflammatoires et contagieuses.

Bombe d’omega-3

La consommation deux fois par semaine du saumon, de la sardine, du hareng, du scombre, de la morue et du thon contenant des acides gras omega-3 est expressément conseillée. L’amande, la noix, le cajou, le grain de tournesol et la graine de courge, riches en acides gras insaturés, font également partie de l’alimentation cardiotonique, tandis que parmi les légumineux ce sont le pois chiche, l’haricot, le petit pois et la lentille qu’on peut utiliser avec asurane, mais ceux qui sont prédisposés au ballonnement doivent les consommer avec prudence.

Articles liés

Nuage de mots-clés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter