head

Choucroute: gardien efficace de la flore intestinale

choucroute
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Alimentation saine

Bien que la choucroute ne soit pas un aliment de printemps typique, on ne doit pas renoncer à ses effets thérapeutiques même en cette saison. Consommée deux-trois fois par semaine, la choucroute maintient la flore intestinale en bonne santé, c’est un excellent stimulant immunitaire et aide à se débarrasser des toxines accumulées.

Sa teneur en acide lactique dépasse celle du yaourt

La choucroute a une teneur en vitamine C assez élevée, elle est en outre riche en vitamine B1, en niacine, et en carotène également. Elle abonde en substances minérales, notamment en phosphore, en calcium, en potassium, en magnésium et en sodium, elle a pour particularité sa teneur en acide lactique qui dépasse celle du yaourt. L’acide lactique – en outre qu’il empêche les aliments de pourrir – a des effets bénéfiques sur l’organisme humain également, son effet positif sur le système intestinal mérite d’être souligné. Les bactéries lactiques exercent leur effet principalement dans le côlon, elles aident à remettre en état l’équilibre bouleversée de la flore intestinale après un stress, des infections ou des cures antibiotiques, et protègent ainsi de nombreuses maladies causées par la flore intestinale abîmée.

Elle nettoie les intestins

Quand il s’agit de la choucroute, il est important de mentionner sa teneur en fibres élevée. Le paroi cellulaire des cellules végétales, appelé aussi la cellulose, est indigeste par l’organisme humain, les fibres fonctionnent pratiquement en tant qu’une ”brosse” de nettoyage dans l’intestin. Les fibres aident à évacuer les toxines accumulées dans l’organisme. En outre, elles captent l’eau, la consommation de la choucroute contribue ainsi à l’état correct des selles et à la régularité de la défécation en diminuant ainsi le risque des hémorroïdes.

Elle chasse les inflammations

Quand on souffre de la bronchite, manger de la choucroute ou boire son jus peut nous aider à accélérer la guérison. Quand on souffre d’une inflammation des gencives, il faut rincer la bouche avec du jus de la choucroute, mais la rougeur faible peut être aussi supprimée à l’aide d’une compresse de choucroute. En outre, la choucroute accélère la guérison de l’ulcère du duodénum et de l’estomac, elle protège la membrane muqueuse.

La choucroute n’est pas inconnu parmi ceux qui sont au régime, puisque 100 grammes de choucroute contiennent seulement 20 calories. Elle peut être facilement et d’une manière variée intégrée dans le régime alimentaire quotidien, puisque cuite, garnie, braisée, ou utilisée en soupe, en salade ou même toute crue, la choucroute peut être excellement appliquée dans l’alimentation. 

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter