head

Colorants alimentaires : pourquoi les couleurs de l’arc-en-ciel sont-elles dangereuses ?

Les colorants alimentaires peuvent être dangereux
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Alimentation saine

Les colorants alimentaires, en tant que tels, n’ont aucune utilité, les fabricants les utilisent pour rendre leurs produits plus attractifs et plus faciles à vendre. Malheureusement, l’industrie alimentaire préfère aux colorants naturels les substances chimiques, la consommation de celles-ci peut causer de grave atteinte à la santé.

Etre coloré, c’est être plus attractif

Les colorants alimentaires n’ont ni de valeur nutritive, ni de goût, ils peuvent pourtant être retrouvés dans la plupart des aliments, puisqu’ils aident à enjôler ainsi plus facilement les clients. Il faut admettre que l’apparence contribue fortement à notre choix dans les magasins : selon les recherches un consommateur moyen suppose un aliment plus sain si celui-ci a une apparence plus attractive.
Ne pas se laisser sacrifier sur l’aute de l’esthétique, il faut toujours être méfiant. Puisque, dans la plupart des cas ces colorants alimentaires sont utilisés justement pour détourner notre attention de la médiocrité du produit.

On en trouve en quasiment tout

Etant donné que les fabricant connaissent bien leurs faiblesses, ils mettent des colorants surtout dans les produits de grande consommation. Traiter avec précaution les boissons gazeuses, les glaces, les gâteaux et les sucreries. Une grande diversité de colorants peut être contenue dans les différentes sauces pré-fabriquées, dans les aliments précuits, dans les conserves, dans les pâtes, dans les charcutries et, qui aurait pensé, dans la plupart des compléments alimentaires aussi. Si l’on souhaite se priver des problèmes, il est conseillé d’éviter ces produits, puisque leur consommation régulière peut avoir – sur le long terme – pour effet secondaire désagréable l’accumulation des colorants toxiques dans l’organisme, surtout dans le foie.

De quoi on les prépare ?

Les colorants sont appelés d’origine naturelle – tels que le caramel E 150 et le charbon végétal E 153 – s’ils sont préparés des matières premières végétales ou animales, sans pour autant se trouver sous forme de colorant dans l’environnement naturel. Parmi les colorants extraits des matières premières alimentaires le colorant E 160b (annatto), le colorant E 160c (capsaïcine) et le colorant E 120 (acide carminique) sont d’effet allergène. Ce dernier est d’ailleurs préparé du corps séché de la cochenille, tandis que l’annatto se prépare de l’enveloppe de la graine de l’arbre tropique appelé Bixia orellana. Le colorant E 160c est extrait du piment, ceci est d’ailleurs utilisé par l’industrie cosmétique également. On peut consommer sans crainte les colorants E 160-E 163, qui signalent les colorants de la courgette, du piment et de la carotte. Le colorant E 100 extrait du curcuma et le colorant E 101 préparé du lactosérum et de levure sont des colorants naturels, ainsi que la plupart des colorants ayant un numéro supérieur à E 139.
En revanche, les colorants alimentaires synthétiques sont fabriqués par voie chimique, leurs caractéristiques chimiques diffèrent de celles des colorants pouvant se trouver dans la nature, cela contribue au fait que l’organisme a plus de difficultés à les affronter.

Eviter les couleurs de l’arc en ciel !

Si l’on est prédisposé à l’allergie ou à l’intolérence alimentaire, ou si l’on souffre de l’asthme ou de l’inflammation de la membrane muqueuse, éviter les colorants contenant de colorants azoïques tels que les colorants E 110, E 122, E 123, E 124, E 129, E 151, E 154, E 155 et E 180, puisque ceux-ci peuvent renforcer les symptômes déjà existants, de plus, ils peuvent dégrader davantage l’état de santé. Les colorants azoïques peuvent causer des troubles digestifs, des selles anormales, des problèmes de concentration et de l’hyperactivité chez les enfants. Ces colorants peuvent provoquer de la dermite, ils ont nuisibles au poumon, au système lymphatique, au pancréas et au système nerveux, ils peuvent générer des anomalies chromosomiques, mais ils peuvent être aussi responsables des problèmes de l’œil et de l’endommagement du foie.
L’utilisation des colorants E 103, E 105, E 106, E 107, E 111, E 121, E 125, E 126, E 130, E 152, E 181, E 197 a été interdite par l’Union Européenne, il faut ainsi toujours bien vérifier l’étiquette des aliments arrivant des pays lointains !

Source :
https://greatist.com/food-coloring-bad-us
http://www.curezone.org/foods/enumbers.asp

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter