head

Désirez-vous de la gomme ? Le manque de fer peut en être la cause !

Que peut-on manger contre le manque de fer ?
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Alimentation saine

Engourdissement des membres, constipation, fatigue permanente, chute de cheveux, voici quelques signes qui peuvent faire allusion au manque de fer. Le problème peut être facilement identifié par un simple examen du sang, le traitement n’est pas tellement difficile bien qu’il faille un certain temps pour que nos stocks de fer se remplissent.

Dans l’organisme d’une personne adulte il y a – dans le cas optimal – environ 5 grammes de fer (Ferrum), ce qui doit être cependant assuré d’une source extérieure, puisque l’organisme n’est pas capable de le produire. Dans le cas où on fait suffisamment attention à son alimentation, il est peu probable qu’on soit obligé de faire face au manque de fer, tandis que les diètes rigoureuses, l’alimentation exclusive, les règles mentruelles fortes, la grossesse et les troubles d’absorption peuvent rapidement mener au développement du manque de fer.

Les signes d’avertissement

En cas de manque de fer l’organisme n’est pas capable de produire une quantité suffisante d’hémoglobine, composant de l’hématie qui capte et transporte l’oxygène jusqu’aux différents organes. Ceux qui souffrent d’un manque de fer doivent souvent faire face à un engourdissement de membres, tandis qu’à cause de l’insuffisance de l’oxygénation les bulbes de cheveu s’affaiblissent et une chute de cheveux peut apparaître. Etant donné que le manque d’oxygène influence considérablement l’état du cerveau également, du bourdennement d’oreille, des maux de tête, de la fatigue, des vertiges, de la pâleur et des troubles de concentration peuvent se manifester. La coleur des selles peut changer, elle devient foncée, sa consistance devient dure et – dans des cas graves – de la constipation peut apparaître, et - il n’y a pas d’erreur – on commence à avoir envie des ”aliments” tels que la brique, la gomme, la terre et le papier. Puisque le fer est un élément indispensable pour le bon fonctionnement système immunitaire, faute de quoi les différentes infections peuvent plus facilement nous atteindre, ainsi que les maladies saisonnières.

Que peut-on faire contre le manque de fer ?

C’est avant tout l’alimentation saine qui peut aider, mais il faut se préparer au fait que les stocks de fer peuvent avoir besoin de 2 à 3 mois pour se remplir. Intégrer à l’alimentation quotidienne le pavot, la noix, l’amande, la noisette, le cacao, l’épinard, les champignons comme le bolet et le cordyceps. Il est en outre recommandé de favoriser la lentille, l’oseille, le brocoli, le petit pois et le haricot, ainsi que la prune et la groseille. Parmi les viandes ce sont le foi de bœuf, le foi de veau, l’agneau et les poissons qui sont à prioriser. Dans certains cas il peut bien évidemment y avoir un besoin de prendre des médicaments pour suppléer le fer, la décision est dans tous les cas à prendre par le médecin traitant.

Il est bon de savoir !

L’absorption et la mise en valeur sont empêchées par la consommation du café, du thé, du son et du soja, tandis que l’acide fluorhydrique et la vitamine C les favorisent.

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter