head

Allergie aux poils de chat : quel y est le rôle du ver à soie ?

Comment se débarrasser de l'allergie aux poils de chat ?
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Allergie

Adorez-vous votre animal de compagnie ronronnant, mais il a été établi que vous êtes allergique ? N’en faites surtout pas cadeau, puisqu’il existe de nos jours des méthodes qui permettent d’atténuer l’allergie aux poils de chat. Un tel remède peut être l’extraordinaire enzyme serrapeptase, qui peut aider non seulement dans le traitement symptomatique.

L’allergie aux poils de chat concerne beaucoup plus de personnes que ce que l’on penserait, il est surprenant qu’un cinquième des gens se méfieent d’entrer en contact avec des chats. Ce phénomène s’explique par l’allergie aux poils de chat ce qui n’est pas d’ailleurs causée par les poils du chat, mais par une protéine se trouvant dans la salive et dans l’urine de l’animal, qui est ensuite transmises sur les poils par le chat qui fait ses toilettes. Cette protéine ”coupable” est nommée Fel d1, c’est elle qui déclenche chez certains les symptômes classiques de l’allergie, tels que l’éternuement, la toux, l’écoulement nasal, les yeux larmoyants et prurigineux, sans parler de la rougeur de peau et de l’urticaire. Ils sont bien évidemment nombreux qui ignorent absolument qu’il s’agit de souffrir de l’allergie aux poils de chat, ils ne s’en aperçoivent que s’ils prennent chez eux un chat ou quand ils reçoivent un chat comme cadeau. Etant donné que ces animaux nous prennent facilement et rapidement le cœur, il est absolument logique que nous ne souhaiterions pas nous en débarrasser just parce que nous ne pouvons pas tolérer la protéine Fel d1. La question se pose alors : quelles méthodes existe-t-elles pour traiter les symptômes de l’allergie aux poils de chat ?

Stérilisation, baignage, médicaments

Etant donné qu’un produit à chat pouvant bloquer la protéine Fel d1 n’a pas encore été lancé sur le marché – les chercheurs ont prétendument trouvé déjà cette substance, mais la procédure d’autorisation peut encore se prolonger pendant des années – il peut être judicieux dans un premier temps de stériliser le chat puisqu’il produira ainsi cinq fois moins d’allergènes qu’avant l’intervention chirurgicale. Bien que le nettoyage régulier par le vide soit fatiguant, ceci peut beaucoup aider dans l’atténuation des symptômes de l’allergie, ainsi que le soin des poils du chat et le baignade régulier, même si l’animal le déteste. Dans le cas où ces méthodes ne s’avèrent pas efficaces, ce qui nous reste alors ce sont malheureusement les médicaments antihistaminiques, les pillules, les spray de nez et les stéroides anti-inflammatoires pouvant malheureusement générer des effets secondaires.

Le ver à soie peut également venir en aide

Ceux qui ne prennent pas de bonne grâce  des produits antiallergiques – pouvant causer de l’insomnie et d’autres effets secondaires désagréables tels que l’insuffisance rénale et l’affaiblissement du système immunitaire – pour atténuer les symptômes de l’allergie aux poils de chat, peuvent faire recours à l’enzyme serrapeptase. Ce ”produit miracle” est – d’une manière extraordinaire – produit par une bactérie dans le système digestif  du ver à soie. Cet enzyme a été initialement créé par la nature pour que le ver à soie puisse – à un moment donné – se débarrasser de son cocon, puisque l’enzyme aide dans la dissolution de ce cocon. Il a été établi par rapport à l’enzyme serrapeptase – appliquée avec succès en Amérique et au Japon depuis des années – qu’il est efficace contre le catarrhe, puisqu’il décompose les protéines déposées dans les voies aérogènes. En outre, l’enzyme serrapeptase apaise l’inflammation et atténue les œdèmes, en luttant ainsi contre la sécrétion intensifiée, contre l’obstruction nasale qui accompagnent l’allergie aux poils de chat.  

Enzyme Serrapeptase pour traiter de nombreuses maladies : un complément alimentaire largement utilisé

En quoi est-elle différente des médicaments antiallergiques ?

Contrairement aux médicaments vendus aux pharmacies la serrapeptase est une substance d’origine naturelle, elle n’a pas d’effet sédatif, elle ne donne pas donc sommeil, un avantage pour les malades allergiques, qui doivent prendre – plusieurs fois par jour – des préparations anti-allergiques. Certes, la dose mensuelle de la serrapeptase est ainsi plus onéreuse que celle des autres médicaments anti-allergiques provoquant souvent de divers effets secondaires, mais cer enzyme peut être utilisé non seulement dans des traitements symptomatiques. Elle peut liquéfier la mucosité accumulée dans les voies aérogènes, en facilitant ainsi leur évacuation. L’application de la serrapeptase dans le traitement de l’allergie est plus efficace quand elle est de nature préventive, commencée 2-3 semaines avant le début de la saison de l’allergie.

Elle peut se substituer aux stéroïdes

Il a été établi que l’enzyme serrapeptase est un anti-inflammatoire naturel efficace. Cet effet se met en valeur en cas de différentes inflammations intestinales, telles que la maladie de Crohn, l’inflammation du côlon ulcéreuse, le syndrome de l’intestin irritable, mais l’enzyme soutient également le traitement des inflammations gynécologiques, odontologiques, musculaires chroniques ou articulaires (osteoarthritis, rheumatoid arthritis). D’une manière extraordinaire, elle entrave la libération des substances (bradykinin) qui provoquent la douleur dans les tissus enflammés.

Elle dilue la mucosité

Elle est capable également d’apaiser considérablement l’allergie, le rhume et la grippe accompagnés d’une sécrétion intensifiée, ainsi que l’inflammation des sinus sphénoïdaux, de la cavité faciale ou du sinus frontal et les symptômes asthmatiques. En outre, elle jour un rôle dans l’élimintation absolue de l’irritation. Ceci a été clairement prouvé par l’expérimentation réalisée par les scientifiques de l’Hôpital Hiroo de Tokyo, dans le cadre de laquelle ils donnaient à des personnes souffrant des maladies aérogènes 30 mg de serrapeptase par jour pendant quatre semaines. Au bout de la quatrième semaine la quantité et la compacité de la mucosité accumulée dans les voies aérogènes ont considérablement diminué.

Elle supprime les plaques

L’enzyme serrapeptase a un effet positif sur le système vasculaire également : elle dilue les concrétions nuisibles des parois des veines, qui provoquent de l’angiosténose et des maladies cardiaques ou circulatoires. C’est grâce à cela que l’application de l’enzyme serrapeptase permet de diminuer le risque de l’apparition de l’artériosclérose, de l’hypertension, de la thrombose, de l’accident vasculaire cérébral, et de plus, elle entrave la libération des substances qui provoquent de la douleur dans les tissus enflammés. Son effet anti-inflammatoire se met en valeur en cas de dilatation variqueuse.

Elle décompose les tissus cicatriciens

En cas d’une cure antibiotique, la serrapeptase accélère la guérison, mais il vaut la peine de commencer à en prendre également s’il s’agit de l’atténuation des turgescences postopératoires ou de la cicatrisation. Cet enzyme précipitant les protéines décompose et fluidifie le tissu cicatriciel surproduit, sans pour autant edommager les tissus sains environnents. L’application de la serrapeptase a donné de résultats prometteux dans le traitement des blessures rebelles, des ulcères qui ne veulent pas guérir et des chéloïdes (tissus cicatriciels surproduits) causer par le diabète.

Elle protège les seins

A l’échelle mondiale, des millions de femmes souffrent de la maladie fibrokystique du sein qui entraîne l’apparition des nudosités et des kystes bénignes mais d’autant plus douloureuses dans les tissus du sein. Ces nudosités deviennent ensuite dures avec le temps, tandis que les kystes se remplissent de liquide à cause du taux hormonal élevé, et les tissus conjonctifs environnents s’enflamment. De nombreuses recherches ont été réalisées avec de la serrapeptase chez des femmes souffrant de la maladie fibrokystique du sein, l’enzyme leur a diminué la turgesence des seins sans effets secondaires désagréables.

Comment la serrapeptase doit-elle prise et quelle est la dose journalière ?

En dessous d’un poids de 80 kg il est recommandé de prendre à jeun 2x1 capsule le matin et le soir, une demi-heure avant ou deux heures après le repas. En dessus d’un poids de 90 kg la dose journalière recommandée est de 2x2 capsules, tandis qu’en cas d’allergie, elle est de 3x1 capsule.

A quoi faut-il faire attention ?

Bien que l’utilisation de l’enzyme serrapeptase n’ait aucune contre-indication, les personnes souffrant des troubles de la coagulation sont invités à consulter impérativement leur médecin traitant avant de commencer à en prendre, puisqu’il a un effet anticoagulant !

La serrapeptase est un médicament largement utilisé au Japon et en Europe, tandis qu’elle était qualifiée complément alimentaire en Europe et aux États-Unis.

 

Références :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12911824
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2688125
https://www.researchgate.net/publication/283248771_Anti-inflammatory_activity_of_serrapepta
https://www.researchgate.net/publication/283248771_Anti-inflammatory_activity_of_serrapeptase
https://www.researchgate.net/publication/5580458_Effect_of_the_proteolytic_enzyme_serrapeptase_on_swelling_pain_and_trismus_after_surgical_extraction_of_mandibular_third_molars
http://www.serrapeptase.org/serrapeptase-research/serrapeptase-medical-research/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3630196/
http://trufoodsnutrition.com/season-allergy-relief-the-natural-way/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4337734/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3584742
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26177592

 

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter