head

Arômes synthétiques : ils nous rendent dépendants

Arômes synthétiques : ils nous rendent dépendants
’Dr Barbara Markus ’Dr Barbara Markus
Barbara Márkus, homéopathe, thérapeute de l'âme et instructrice.
Sujet: Articles de notre expert diététique

La dernière ligne de l’étiquette détaillant les composants des différents aliments concerne en général  les arômes synthétiques qui servent à suppléer les différents goûts. Ceux-ci sont dans la plupart des cas utilisés pour changer le goût initial afin de créer par exemple du chocolat sans poudre de cacao. Il s’agit alors de tromper les organes de sens du client, de plus, ces additifs créés par voie chimiques peuent dégrader notre santé.

N’auriez-vous pas pensé qu’un arôme populaire dans l’industrie agro-alimentaire est constitué de plusieurs centaines ou de milliers de combinaisons chimiques différentes ? Les fabricants consacrent des longues années pour expérimenter des goûts artificiels populaires, puisque ce travail fatiguant paie à la fin. Après avoir donner l’habitude aux client d’aimer ces arômes synthétiques, ils vont tenir aux alimens contenant ces arômes, ils deviennent pratiquement dépendants de goût, en se laissant ainsi manipuler.

Un goût de différentes sources

Quand il s’agit des arômes synthétiques, prenons pour exemple les variétés de la vanilline. Si l’arôme est extrait directement – et uniquement – des graines de vanille, l’étiquette indique alors un arôme naturel. Quand l’arôme est créé à partir d’une substance naturelle – ou d’une mélange de plusieurs substances telles que le curcuma (E 100) – l’étiquette indique un arôme identique au naturel. Le développement de la chimie a permis la détermination des molécules qui forment un arôme donné et la possibilité de copier d’une manière artificielle. L’étiquette se trouvant sur l’emballage de la vanilline tellement préparée indique alors un arôme synthétique.

Dénominations trompeuses

Avant de croire avoir bien choisi, il est important de savoir que même le naturel n’est pas toujours naturel. L’arôme appelé naturel est souvent obtenu des substances d’origine végétale et animale à l’aide d’une extraction à solvant, ou par voie microbiologique. Les arômes identiques au naturel sont préparés par une ynthèse chimique : ces sont des combinaisons qui sont identiques du point de vue chimique aux arômes naturels qu’ils veulent imiter. L’arôme synthétique est encore pire, parce que cette substance est différente du point de vue chimique aussi de l’arôme qui serait naturellement contenu dans le produit. Éa situation est rendue encore plus difficile par le fait qu’on pouvait voir auparavant des chiffres E sur les produits, tandis que de nos jours les étiquettes ne contiennent que le nom des produits chimiques des substances autrefois indiqués par ces chiffres, ce qui peut brouiller les clients.

Les arômes synthétiques les plus fréquents

Ils sont peu à savoir qu’il existe un certain ”souvenir de produit” ou autrement dit mémoire de goût : quand on mange quelques chose de bon ou de mauvais, notre cerveau le retient. Quand on a faim, notre cerveau fait sa sélection parmi une centaine de milles de produits. Le caramel est par exemple constitué de sucre et de éthylvanilline (E 150), de nombreuses friandises et de gâteaux sont assaisonnés à l’aide de cette substance, qui peut provoquer de la dépendance. Il y a en plus les goûts salés, tels que le fameux sodium glutamate E621, découvert par un chercheur japonnais, qui a trouvé que le glutamate seul n’a pas de goût, mais ajouté à des aliments salés, riches en protéines – poudres de soupe, pizzas, viandes – il peut harmoniser les goûts. C’est la raison pour laquelle il est tellement populaire, ais il est difficle de créer de tels goûts à la maison. Les enfants qui grandissent en consommant des aliments d’un goût de glutamate, n’appréciront jamais les salades et les fruits parce qu’ils les trouveront trop ennuyeux. La coumarine (C9H6O2), se trouvant de nombreuses plantes telles que la gramboise et la cannelle, consommée en rande quantité peut abîmer le foie. Plus la qualité d’un produit est faible, plus d’arômes synthétiques y est ajouté. Il existe encore les goûts de fruit synthétiques qui sont rajoutés aux yaourts, au glaces et au boissons gazeuses. L’arôme d’ananas est tout simplement l’acétate d'éthyle qui est d’ailleurs un détecheur de cuir et de textile, tandis que l’aldéhyde C17 pouvant servir d’arôme synthétique de la glace de cerise, est utilisé dans la fabrication des produits plastiques et en caoutchouc. Ces substances ont été en théorie analysés et n’ont pas été qualifiés dangereux pour la santé, si plus tard elles s’avèrent pourtant risquées, l’avis sera à la rigueur retiré.

Effets nuisibles des arômes synthétiques

Les arôes synthétiques peuvent provoquer des troubles digestifs de la diarrhée, des problèmes des organes respiratoires, de l’allergie, des problèmes de la membrane muqueuse, des troubles comportemantaux, et des maladies du foie, du rein et du système nerveux. Eviter donc de donner à son enfant un aliment dont l’étiquette contient plus de trois chiffre E !

Ne pas oublier que les produits chimiques et les toxines peuvent s’accumuler dans l’organisme avec le temps, et cela peut générer des maladies graves, il est ainsi évident qu’il est recommandé de s’en débarrasser à l’ai d’une désintoxication

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter