head

Maladies infectieuses: on peut les rattraper des serviettes sales

Maladies infectieuses: les serviettes les véhiculent aussi
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Curiosités

Les serviettes mouillées offrent un terrain idéal pour les bactéries, elles sont en plus utilisées d’emblée dans un milieu qui fourmille des pathogènes. Si l’on ne les change pas avec une régularité convenable, les bactéries se trouvant sur les serviettes peuvent être facilement transmises sur le corps à l’occasion d’un simple lavage des mains, et on peut devenir facilement victime de diverses maladies infectieuses.

On peut très bien s’infecter au moment où on croit avoir nettoyé minutieusement ses mains.

La serviette semblant propre ne signifie pas nécessairement une solution non plus, puisque la bactérie E. coli, la salmonelle causant de la diarrhée grave, certaines parasites, voire le Staphylococcus aureus résistant aux antibiotiques peuvent tous s’installer sur le tissu. A tel point que ces pathogènes ne peuvent pas être éliminés même par un lavage à 60 degrés, ils peuvent être réactivés par l’humidité et ils peuvent continuer leur activité infectieuses.

On s’infecte

Ils sont malheureusement nombreux à ne pas porter suffisamment attention au lavage des mains minutieux après l’utilisation des toilettes, avec les selles des bactéries E. coli peuvent être également transférées sur les serviettes, et si l’on utilise ensuite cette serviette pour s’essuyer le visage, celui-ci est alors également exposé aux maladies infectieuses. Certains emportent le téléphone intelligent avec eux même aux toilettes, celui-ci peut être également envahi des bactéries, et faute d’un lavage de mains convenable celles-ci peuvent se transmettre sur les serviettes. Dans la salle de bain et aux toilette il y a d’emblée un milieu humide, ce qui favorise davantage la prolifération des pathogène, et ainsi aux maladies infectieuses. Cette situation ne fait que s’aggraver s’il y a des lésions mineures ou des égratignures sur notre peau, qui assurent un accès plus facile aux divers microorganismes.

Risque d’épidémie

Susan Whittier, microbiologiste clinique de l’University Medical Center et de New York-Presbyterian attire l’attention à ce que surtout les sportifs males, partageant leurs serviettes entre eux, sont beaucoup plus exposés aux maladies infectieuses. Un bon exemple en est donné par les équipes de football d’école supérieure de Los Angeles, où l’infection Staphylococcus aureus sérieuse est apparue en 2003, mais le changement régulier des serviettes a considérablement entravé la propagation de cette infection.

Comment se protéger?

D’une part, la température du lavage des serviettes est un facteur important. La plupart des bactéries peuvent survivre un lavage à 30-60 degrés. Bien qu’il existe des poudres à laver qui peuvent exercer leur effet à une température basse, les serviettes et les torchons sont à laver toujours en dessus de 60 degrés, et sont à tremper pendant 1-2 minutes avant lavage dans de l’eau à désinfectant. Il est ainsi plus judicieux d’utiliser des serviettes blanches qui ne sont pas abîmées par le produit désinfectant. Un autre critère important : changer régulièrement les serviettes et les étendre à plat pour favoriser le séchage au mieux avant l’utilisation suivante. Veiller à ce que – en étant malade – on change d’une manière journalière les serviettes, pour ne pas être répétitivement exposé aux maladies infectieuses. Quand il s’agit simplement de s’essuyer les mains, utiliser plutôt des essuie-mains en papier jetables.

Source :

http://time.com/4918624/wash-towels-bacteria/

Articles liés

Nuage de mots-clés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter