head

Probiotiques immunisants

Probiotiques immunisants
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Curiosités

Ils sont nombreux à ignorer que près de 70 pour cent des cellules immunitaires se trouvent dans le système intestinal, les bactéries probiotiques produisent des immunoglobulines, l’état de la flore intestinale a ainsi un impact direct sur le fonctionnement du système immunitaire. La suppléance continue des probiotiques est ainsi indispensable, si l’on ne l’assure pas, la capacité de notre corps à se défendre peut s’altérer.

Les probiotiques ont un rôle-clé parce qu’en formant une sorte de mur de défense en empêchant l’adhésion sur la paroi intestinale des bactéries nocives qui affaiblissent le système immunitaire et produisent des toxines. De plus, lors du métabolisme des probiotiques des toxines se produisent qui diminuent fortement ka chance de survie des bactéries pathogènes nuisibles.

Peu de probiotiques, système immunitaire faible

Prise des antibiotiques, maladies intestinales, consommation d’alcool régulière, intervention chirurgicale touchant le système digestif, alimentation faible en fibres : voici des facteurs qui ont pour conséquence la diminution de la quantité des bactéries probiotiques dans le système intestinal. Par conséquent l’équilibre de la flore intestinale se bouleverse, le système immunitaire s’affaiblit, ce qui cause le sentiment de fatigue et d’énervement et des maladies plus fréquentes.

Système immunitaire faible, maladies

Un moral bas dans un premier temps, puis de la fatigue, des problèmes de la peau et de la mauvaise humeur et des troubles digestifs montrent le manque des bactéries probiotiques. Il est recommandé de prendre au sérieux ces symptômes, puisqu’en l’absence de la suppléance des probiotiques notre état peut s’empirer progressivement. Is sont nombreux à se plaindre des maux de ventre, du ballonnement, de la brûlure d’estomac, de la constipation et de la diarrhée. Etant donné que les bactéries probiotiques soutiennent les procédures métaboliques et la mise en valeur des éléments nutritifs, qu’ils jouent un rôle important dans la production des vitamines K, B12 et B7 et dans la décomposition des hydrates de carbone, qu’ils favorisent l’absorption du calcium, du magnésium et du fer, ils peuvent prévenir les différentes maladies de carence. Le manque de fer peut causer de la chute de cheveux, de la fatigabilité, de la sensibilité au froid et que les membres deviennent froids, tandis que le manque de magnésium peut mener aux maux de tête, au manque d’appétit, à l’insomnie, aux crampes musculaires ainsi qu’à des crises de panique. En l’absence du calcium des problèmes digestifs peuvent se manifester, les ongles peuvent devenir fissurés, des caries dentaires et la fragilité des os peuvent apparaître.

Suppléance des probiotiques

Il existe plusieurs possibilités pour suppléer les probiotiques, celle-ci peut se faire par exemple à l’aide de l’application des compléments alimentaires de bonne qualité. L’idéal c’est d’apporter à l’organisme les colonies probiotiques les plus fréquentes, il est ainsi judicieux de consommer aliments – tels que les produits laitiers (fromages affinés, yaourts et képhyrs fermentés), de la choucroute, du concombre aigrie au levain – qui contiennent de lactobacillus et des bactéries bifidus.

Ne pas oublier : afin que les bactéries probiotiques puissent exercer leurs effets bénéfiques, la présence des prébiotiques est nécessaire. Ces fibres végétales spéciales – comme entre autres l’inuline et le lactose – sont les nutriments les plus importants des bactéries intestinales bénéfiques.

Articles liés

Nuage de mots-clés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter