head

Allergie aux additifs : des symptômes trompeurs

Les symptômes de l'allergie aux additifs sont multiples
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Désintoxication

De nos jours, ils sont nombreux à être concernés par l’allergie aux additifs, ils en sont néanmoins nombreux également qui l’ignorent. Cependant, à l’arrière-plan des éruptions cutanées récurrentes, de la brûlure d’estomac et des maux de tête on retrouve souvent les substances utilisées pour empêcher, ou au moins ralentir, les processus d’altération inévitables des aliments.

On peut annoncer avec assurance : plus un aliment est durable, plus il est riche en additifs, qui ne sont pas du tout utiles pour notre organisme. Grâce à l’utilisation de ces additfs, l’industrie agroalimentaire peut rendre ses produits plus faciles à vendre et plus faciles à conserver, mais ces substances sont extrêmement nuisibles pour l’organisme. Ces substances principalement chimiques peuvent souvent provoquer de l’allergie, qui est beaucoup plus difficile à diagnostiquer que l’intolérance au gluten ou la sensibilité à la lactose.

Reconnaître ses symptômes

L’allergie aux additifs se manifeste dans la plupart des cas sous forme de symptômes de peau : des taches rouges mineures et des boutons apparaissent sur le corps dans un premier temps, celles-ci deviennent ensuite de plus en plus accentuées et tumides, mais en cas d’une intolérance plus grave, de l’urticaire peut se développer également. Avec l’aggravation de l’allergie aux additifs, les symptômes peuvent devenir de plus en plus drastiques : de l’hyperacidité du suc gastrique, de la régurgitation acide et de la douleur gastrique peuvent se manifester, mais dans les cas avancés, de la dyspnée et du choc anaphylactique peuvent également apparaître à tout instant ! En outre, une douleur musculaire récurrente, des maux de tête, l’envie de vomir, des troubles digestifs et, en fonction du caractère de la personne concernée, d’autres symptômes inhabituels peuvent également se développer.

Tenir un journal

En cas de soupçon de l’allergie aux additifs, il est recommandé de tenir un journal bien détaillé sur la consommtion des aliments et des boissons afin que l’allergologue puisse plus facilement établir un diagnostic. Il faut veiller à ce que la consommation de certains légumes et de certains fruits peut provoquer de l’allergie croisée, il est ainsi recommandé d’éviter le piment, la tomate, la pastèque et même le concombre. Aussi, il est alors judicieux d’éviter la consommation des charcuteries, des aliments prêt-à-manger et préemballés, des soupes en sachet, des aliments surgelés, des bonbons et des gâteaux, ainsi que celle des boissons rafraîchissantes, pouisque ceux-ci contiennent la plus grande quantité d’additifs.

Désintoxication

La réalisation occasionnelle de la désintoxication peut beaucoup aider dans la prévention de l’allergie aux additifs, l’évacuation des toxines accumulées dans l’organisme peut permettre de se débarrasser d’autres maladies également. La cure de désintoxication peut être réalisée à la maison, celle-ci influence positivement le fonctionnement du système immunitaire et l’état de la flore intestinale, mais l’évacuation des concrétions favorise la bonne absorption des éléments nutritifs également. Cela permet aux vitamines et aux substances minérales, essentielles pour la capacité de protection de l’organisme, de se mettre mieux en valeur.

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter