head

Traiter le mal de ventre chez l’enfant : que dit le gastroentérologue ?

podlupski
Eve MacPherson Eve MacPherson
Thérapeute en médecine douce et conseiller en diététique
Sujet: Enfant

Il existe plusieurs moyens pour traiter le mal de ventre chez l’enfant, nous avons interrogé le docteur Podlupski gastroentérologue sur le pourquoi et le comment du choix. En outre, l’expert de ce sujet donne aussi des conseils utiles pour les parents concernant l’application des prébiotiques et des probiotiques.

Y-a-t-il une différence entre le mal de ventre des enfants et des adultes ?

Le trouble fonctionnel du système digestif des enfants est souvent en rapport avec une certaine situation de stress. Une telle situation peut apparaitre à cause des problèmes familiaux ou scolaires, lors d’un déménagement ou pendant la période d’accoutumance à l’école maternelle. Dans ma pratique je rencontre souvent des enfants ayant des douleurs abdominales dont aucun trouble organique ne se cache en arrière-plan, le symptôme se laisse plutôt ramener à des causes psychiques.

Est-ce que les enfants peuvent montrer exactement où ils ressentent la douleur ?

Cela dépend de l’âge. Les enfants de 5-6-7 ans peuvent déjà assez bien repérer et montrer le point où ils ont mal. Quand ils pointent d’un doigt décidément sur un point donné, il est alors presque sûr qu’il ne s’agit pas d’un problème d’organe.

Qu’est-ce qui peut générer du mal de ventre chez l’enfant ?

Comme je l’ai mentionné précédemment, le problème est souvent d’origine psychique. Néanmoins, il peut être aussi causé par une infection bactérienne ou virale, par une occlusion intestinale ou encore par la perforation de l’estomac ou des intestins. Les enfants ont l’habitude d’avaler des jouets ou des objets minuscules. Si ceux-ci ne se transmettent pas de l’estomac vers l’intestin grêle, ils peuvent s’associer avec les aliments consommés et finir par former un soi-disant égagropile. Ceci a l’air d’une boulette dure, son évacuation se fait par voie chirurgicale. Les enfants peuvent aussi souffrir d’ulcère d’estomac, de pancréatite, de cholécystite, de diverses maladies inflammatoires, telles que la maladie de Crohn. Les petits enfants souffrent souvent des douleurs coliques, quand ils avalent beaucoup d’air au cours de l’allaitement.

Est-ce que les enfants peuvent aussi souffrir de troubles digestifs ?

Ceci est souvent dû à la négligence des parents. Les enfants boivent beaucoup de boissons gazeuses, mangent trop de friandises sucrées et de chips, puisque leurs parents le leur laissent. Ces aliments peuvent causer de la diarrhée, de la constipation, du ballonnement et de l’allergie. De plus en plus d’enfants sont sensibles à la lactalbumine, au lactose et au gluten, cette sensibilité se conjugue souvent de mal de ventre, de diarrhée, de ballonnement et des crampes abdominales. L’alimentation saine de l’enfant est cruciale, les parents devraient être conséquents dans leur conduite à ce sujet.  Si l’un des parents est trop complaisant, ce n’est pas judicieux. Je parle d’expérience, j’ai des fils de 6 et de 11 ans.

La constipation est également fréquente chez l’enfant.

Si l’enfant ne boit pas suffisamment d’eau, la constipation peut se manifester. Il est évident que l’institutrice ou la maîtresse n’ont pas la capacité à surveiller la consommation d’eau de chacun des enfants. Or, la quantité d’eau qu’on manque de boire pendant la matinée ne peut pas être suppléée dans l’après-midi, puisque le jeu ou les devoirs préoccupent l’attention de l’enfant à la maison. Il faut aussi être vigilent à ce qu’on donne boire a l’enfant, le meilleur choix est l’eau pure ou le thé non édulcoré. Les jus sucrés sont plutôt à éviter.

Combien d’eau l’enfant devrait-il consommer ?

Cela dépend de l’âge, du poids corporel, et des effets environnementaux.  La quantité minimale doit être d’une litre et peut augmenter jusqu’à 2 litres avec l’agrandissement de l’enfant.

Comment est traité le mal de ventre chez l’enfant ?

Le traitement dépend de la cause de la douleur. La situation est bien évidemment tout à fait différente en cas d’une infection virale ou d’une allergie alimentaire qu’en cas d’une douleur causée par des parasites. Cette dernière nécessite un examen de selles et de sang, puisqu’il est très important que les œufs des parasites soient correctement diagnostiqués dans les laboratoires. Si l’enfant souffre de la constipation il faut alors faire attention a son alimentation, le fait d’évacuer les excréments bloqués dans le rectum de l’enfant par un thermomètre n’est pas une vraie solution. Le thermomètre peut casser et – en cas d’un outil ancien – le mercure peut en découler, de plus, cette méthode peut entièrement asservir le reflex de défécation naturel. Le mal de ventre chez l’enfant ne peut être souvent traité que par voie chirurgicale, qu’il s’agisse d’une appendicite, d’une occlusion intestinale ou d’un volvulus intestinal.  Si l’on observe que l’enfant est pale, ou a de la fièvre, faire impérativement recours au médecin. Faire la même chose en cas de selles sanguinolentes. Sans parler des maladies nécessitant une intervention chirurgicale, dans la plupart des cas les prébiotiques et les probiotiques peuvent venir en aide qu’il s’agisse de la prévention ou du traitement.

Les prébiotiques et les probiotiques font de nos jours l’objet des discussions.

Aujourd’hui il n’y a pas vraiment de découverte de nouvel antibiotique, la médecine s’est ainsi ouverte vers d’autres solutions. C’est ainsi qu’ils ont découvert que flore intestinale équilibrée est nécessaire pour le bon fonctionnement du système immunitaire. La suppléance des probiotiques permet de rétablir l’équilibre de la flore intestinale, de prévenir et de traiter de nombreuses maladies, et d’aider en cas de mal de ventre chez l’enfant. Les parents connaissent de plus en plus l’importance des probiotiques pour l’enfant après une cure antibiotique. Quand je prescris des médicaments, je recommande toujours la prise de probiotiques pour des raisons préventives. Néanmoins, les prébiotiques sont beaucoup moins connus, bien que ceux-ci soient indispensables pour la propagation des probiotiques. Pour faire simple : ces derniers nourrissent des prébiotiques.

Existe-t-il des prébiotiques et des probiotiques conçus pour enfant ?

Les préparations probiotiques contiennent les mêmes colonies bactériennes bénéfiques, que celles conçus pour les adultes, mais pas forcément sous forme de capsule pour faciliter la déglutition. Les plus petits reçoivent en général des gouttes, tandis que les enfants de plus de 3 ans peuvent les prendre sous forme de comprimé à craquer. L’application des prébiotiques n’est nécessaire que si l’enfant ne consomme pas suffisamment de fibres fraiches d’effet prébiotique, ou quand celles-ci ne sont pas disponibles, par exemple en hiver. Il faut aussi garder a l’esprit que les enfants n’aiment pas en général les légumes.

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter