head

Hypothyroïde : ”Qu’est-ce que j’ai ?”

Hypothyroïde
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Fatigue chronique

L’hypothyroïde se déclare par le biais de divers symptômes souvent trompeurs. Ils sont nombreux à ignorer que la fatigue permanente, la chute des cheveux, et la prise de poids peuvent toutes être générées par le dysfonctionnement de cette petite glande de 40 grammes.

Symptômes trompeurs

L’hypothyroïde peut avoir de nombreux symptômes désagréables diversifiés, la diminution considérable du niveau des hormones T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine) a un effet négatif sur l’état moral, sur la digestion, ou encore sur la mémoire. A cause du fonctionnement anormale de cette glande, des troubles de sommeil, de la dépression et des troubles métaboliques peuvent apparaître, c’est la raison pour laquelle la plupart des malades ignorent complètement que la dégradation de l’état de santé est due à l’hypothyroïde, ils font généralement recours au médecin spécialisé à cause du symptôme qui leur est le plus désagréable. Le gonflement des paupières, du visage et de la main, la somnolence permanente et la diminution de la libido, sont incommodants pour beaucoup de personnes, mais les douleurs articulaires sont également très désagréables. Chez les femmes, l’hypothyroïde cause souvent des crampes menstruelles, les règles se manifestent plus fréquemment qu’en cas normale et peuvent être même plus fortes. La dégradation de la qualité des cheveux, la perte de cheveux et l’amincissement de la peau sont flagrants, ainsi que la prise de poids dénuée de raison.

L’importance du diagnostic précoce

L’identification de l’hypothyroïde est difficle parce que ses premiers symptômes peuvent être facilement confondus avec de nombreuses autres maladies faisant allusion au bouleversement du fonctionnement intestinal. Tout de même, un professionnel expérimenté – un endocrinologue avant tout – demande au patient une analyse médicale en laboratoire en cas de soupçon de l’hypothyroïde. Dans certains cas, l’examen ultrason peut devenir nécessaire ainsi que la scintigraphie réalisée à l’aide d’une substance radoactive, ou encore une aspiration cytologique visant à prendre un prélèvement de la glande thyroïde à l’aide d’une aiguille mince à commande ultrason. Après avoir unanimement diagnostiqué l’hypothyroïde, le traitement de cette anomalie signifie dans la plupart des cas une thérapie hormonale substitutive. Le traitement de l’hypothyroïde détectée à temps permet d’éviter la dégradation ultérieure de l’état de la santé, le moral et la qualité de la vie des malades peuvent être améliorés.

Ne pas rester les bras croisés !

En cas d’hypothyroïde il est conseillée de consommer les aliments qui maintiennent la capacité de la glande thyroïde à produire des hormones. Le sélénium, les acides gras omega-3, la vitamine C, la vitamine B, le zinc, le fer et le cuivre ainsi que les antioxydants et les fibres ont des effets bénéfiques sur le fonctionnement de la glande thyroïde, similairement à la consommation du champignon shiitake, de la papaye, et – parmi les thé médicinaux – de la décoction du pissenlit et de la valériane. Ceux qui souffrent de l’hypothyroïde sont invités à éviter la consommation de l’alcool et de la caféine ainsi que des aliments fumés et des viandes grasses. Le mode de vie sain peut beaucoup aider à atténuer les symptômes de l’hypothyroïde, une alimentation appropriée et une activité physique régulière permettent d’éviter les symptômes désagréables de l’obésité. Dans le cas où l’hypothyroïde est causée par un manque d’iode, la suppléance d’iode est très importante, celle-ci peut se faire par la consommation de l’eau iodée, du sel iodé, de l’épinard, de la tomate, des algues et des poissons de mer.

Articles liés

Nuage de mots-clés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter