head

Régime méditerranéen : l’alimentation délicieuse et thérapeutique

Régime méditerranéen : l’alimentation délicieuse et thérapeutique
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Manger bien-vivre bien

Le régime méditerranéen peut permettre non seulement de dire au revoir à nos kilos en plus sans jeûne, mais également de prévenir de nombreuses maladies. Le suivi de ce régime permet de prévenir les maladies cardio-vasculaires – se trouvant parmi les premières causes de mortalité – ainsi que l’hypertension et le taux de cholestérol élevé.

On mange à s’en rendre malade

Le régime méditerranéen ne consiste aucunement à être à jeûne, c’est un régime qui est relativement facile à respecter sans pour autant être obligé de compter en continu les calories pour perdre de poids. De plus, le régime méditerranéen peut être appliqué pour des fins thérapeutiques également, contre – par exemple – l’hypertension causée par l’alimentation malsaine, pouvant mener sur le long terme à d’autres problèmes tels que l’insuffisance rénale, l’hémorragie cérébrale ou l’accident vasculaire cérébral. Le régime méditerranéen peut être également utilisé avec succès contre les altérations cardio-vasculaires causées par le taux de cholestérol élevé, ainsi que contre l’arthrite goutteuse due à la consommation des viandes rouges et des entrailles. La liste est loin d’être exhaustive, puisque la consommation des aliments d’origine végétale, riches en graisses saturées peut mener à la résistance à l'insuline et et au développement de certains tpyes de cancer, sans parler de l’obésité et des problèmes de la peau.

Aliments sur la liste d’exclusion

Le régime méditerranéen met sur la liste d’exclusion les aliments sucrés, pouvant mener à l’acidification de l’organisme, les produits de la boulangerie préparés de la farine blanche, les charcuteries conservées, les saucisses et les salamis, mais également la margarine. Il faut oublier le  grignotage, puisque le sel consommé par le biais des chips peut causer de l’hypertension, il faut éviter les aliements cuits en huile pouvant causer le taux de cholestérol élevé, les graisses d’origine animale telles que les rillons et le lard, ainsi que les viandes rouges, le lait gras et les fromages gras, la crème de lait, mais la consommation excessive des œufs est également à éviter dans le cadre du régime méditerranéen.

On n’a que l’embarras du choix

Au vu de la liste mentionnée ci-dessus, on peut facilement se poser la question : que peut-on alors manger ? Le régime méditerranéen contient en grande quantité des fruits et des légumes frais, des fruits à coques, des poissons et de l’huile d’olive. On peut consommer sans crainte 30-40 décagrammes de légumes chaque jour, et au moins deux fois par semaine du saumon, de la sardine, du maquereau, de la morue et du thon contenant des acides gras omega-3. L’amande, la noix, la noisette, le cajou, le grain de tournesol et la graine de courge – riches en acides gras insaturés – font également partie du régime méditerranéen, tandis que parmi les légumineuses ce sont le pois chiche, le haricot, le petit pois et la lentille qui sont à favoriser, tout en étant prudent avec leur consommation si l’on est prédisposé au ballonnement. La consommation des légumes et des légumineuses crues ou à l’estouffade, ainsi que des pâtes de blé dur et des pains préparés de la farine complète rend varié ce régime méditerranéen riche en fibres et accélérant le métabolisme, elle aide à prévenir la constipation, et de plus, les aliments abondant en antioxydants sont bénéfiques pour le système immunitaire.

Source :

https://authoritynutrition.com/mediterranean-diet-meal-plan/

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter