head

Calcul rénal : éviter les aliments élaborés

Le calcul rénal peut se développer à cause d'une alimentation malsaine
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Mode de vie

Avez-vous déjà eu de calcul rénal ? Avez-vous déjà été descendu par la douleur et la peur ? Si la réponse est oui, il ne faut pas alors vous apprendre qu’un moindre calcul rénal peut causer des souffrances incomparables. Les calculs rénaux et les coliques néphrétiques associées sont malheureusement de plus en plus fréquents, tout de même, la plupart des gens n’y font qu’un geste de résignation : ”j’ai certainement une prédisposition génétique”. Pourtant, le développement de ces cristaux désagréables n’est que partiellement dû à la génétique, les habitudes alimentaires y sont beaucoup plus déterminantes.

On s’attire le malheur

Ce sont souvent nous-mêmes qui sont responsables du développement des calculs rénaux, puisqu’on apporte la négligence à la consommation d’eau, la dose recommandée pour une femme adulte, de constitution physique moyenne, est de deux litres par jour. Il ne s’agit pas alors des boissons parfumées ou – Dieu nous en préserve - gazeuses, mais plutôt de l’eau pure, si possible filtrée, qui dilue l’urine et empêche la cristallisation des substances s’y trouvant, telles que l’acide urique, le calcium, le phosphate et les sels extraits des liquides. La taille de ces cristals agrandit en continu, pour finir par former des calculs rénaux plus ou moins grands. Cela est encore aggravé par le mode de vie malsain : la consommation excessive du sel, du sucre de betterave ou de canne, les aliments pleins de substances synthétiques et les boissons gazeuses surchargent l’urine des toxines évacuées et acidifient l’organisme. Par conséquent – puisque l’organisme porte ses efforts à établir l’équilibre – de nombreuses substances minérales se libèrent des os, en surchargeant ainsi davantage l’urine. Le risque du développement des calculs rénaux est augmenté par la consommation de l’alcool et des boissons contenant de la caféine ou de la théine.

Soit il s’évacue naturellement, soit non

Dans les cas plus chanceux, le calcul rénal apparu est de faible taille, il peut ainsi plus facilement parcourir le système rénal et l’uretère, pour finir par s’en évacuer par l’urine. Dans le cas des calculs rénaux plus grands, il arrive que le calcul se trouve coincé dans l’uretère, ce qui provoque une douleur d’une intensité presqu’insupportable, attaquant par surprise surtout la nuit ou à l’aube, causant ainsi une frayeur non négligeable. Les crampes qui s’intensifient en continu prennent quasiment le contrôle du corps, la douleur peut se manifester dans la partie hypogastrique, allant jusqu’aux cuisses. Ce phénomène peut être accompagné d’une palpitation violente, des nausées, du froid de la fièvre, de la transpiration, de la pâleur, de la fièvre ainsi que de l’évacuation insuffisante de l’urine ou de son manque total. Dans de nombreux cas l’urine peut être sanguinolente, l’urination peut être douleureuse, brûlante.

Du réel à la place du plastique

Il existe deux voies de prévention : vivre avec discernement et consommer moins d’aliments élaborés, pleins d’additifs. Il est bon de savoir que de nos jours un produit n’est facile à vendre que si’il a un arôme affriolant, et un goût qui va bien avec. C’est justement pour cette raison que la plupart des aliments préemballés reçoivent des arômes, des améliorants, des exhausteurs de goût et d’arôme, mais ceux-ci peuvent causer non seulement des calculs rénaux mais des réactions allergiques graves et des maladies du système digestif et, de plus, ils nous remplissent des toxines.

Nous pouvos aider nos reins à exécuter leur travail par le biais des thés déshydratants et nettoyants, tels que le thé d’ortie, le thé de pissenlit ou le thé de menthe, ce dernier étant d’effet antispasmodique aussi, mais avant tout boire 2-3 litres d’eau pure tous les jours.

Il vaut la peine d’essayer

Quand le mal est déjà arrivé, on peut atténuer les symptômes des coliques néphrétiques en buvant une grande quantité d’eau – 1 litre environ – en très peu de temps, ce qui peut laver le calcul rénal de taille inférieure à 4 millimèrte. 

Articles liés

Nuage de mots-clés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter