head

Parasites intestinaux - enfants, adultes peuvent être aussi concernés

parasites
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Parasites

Quand quelqu’un est irrité et fatigué en continu, souffre des problèmes digestifs ou perd de poids sans aucune raison particulière, il se peut facilement que cette personne souffre des parasites.
Auriez-vous pensé que les parasites peuvent survivre dans le corps pendant des années ? Ils peuvent ainsi provoquer en continu des symptômes désagréables qui ne sont pas forcément évident à mettre en rapport avec une infection parasitaire.  Les parasites peuvent s’installer dans l’organisme humain indépendamment de l’âge, du sexe ou du statut social. Selon des sondages, dans le monde, il y aurait plus d'un milliard de personnes infectées par l’ascaris, tandis que les l’infections par des nématodes touchent jusqu’au 800 millions de personnes. Elles pénètrent dans notre organisme principalement avec les aliments insuffisamment traités ou infectés. Les enfants en bas âge sont encore plus exposés en jouant dans les bacs à sable souillés par les déjections animales.

Les maîtres de déguisement

Les parasites peuvent vivre dans notre organisme sans s’en apercevoir. Ils sont intelligents de leur façon, car ils sont capables de survivre et de se reproduire restant imperceptibles. Mais il y a des symptômes indirects qui peuvent nous alerter à leur présence même s’il existe des dizaines de vers intestinaux, de toutes formes et de toutes tailles, de quelques millimètres à plusieurs mètres. Il faut être à l’écoute des signaux émis par l’organisme, pour aisément constater la présence des parasites.

Quels symptômes ?

Les parasites se cachant dans l’organisme peuvent engendrer des inflammations chroniques guérissant difficilement, maux de tête, peau acnéique, ballonnements ou des douleurs articulaires. Une infection parasitaire peut avoir pour signe la diarrhée fréquente, ce qui est un symptôme dangereux puisque non seulement les substances minérales, mais également les vitamines vitales peuvent alors s’évacuer de l’organisme. En outre, les parasites s’installant dans le côlon détériorent la santé de la flore intestinale, empêchent l’absorption les éléments nutritifs précieux de l’organisme, tandis que les toxines se trouvant dans les selles ont un effet nuisible sur le fonctionnement du système nerveux : la personne concernée devient irritée, fatiguée et déconcentrée, elle devient prédisposée à la dépression et au trouble panique. Les parasites provoquent l’insuffisance au niveau du fonctionnement du système immunitaire. Les larves mortes formant des nœuds ou granulomes, peuvent se manifester dans les muscles, le foie, le poumon. La démangeaison anale – nommée également prurit anal, est un symptôme typique de la présence des parasites qui peuvent causer une diarrhée ou constipation en alternance.

Que peut-on faire contre les parasites ?

Si l’on veut rapidement se débarrasser des parasites non désirables, il est recommandé de réaliser un nettoyage de système intestinal, pour chasser le plus tôt possible les hôtes indésirables. D’autant plus que les cestodes, pouvant atteindre une longueur de plusieurs mètres, sont expressément dangereux : ils peuvent même gagner – par le biais de la circulation sanguine – les muscles, le cerveau ou le poumon, pour s’y enkyster. A propos du nettoyage du côlon certains pensent au lavement drastique ou à la purgation, alors que ceux-ci soient loin d’être les solutions les plus saines. Choisir plutôt l’application des fibres, le tégument de la graine de psyllium et le grain de chia peuvent être efficaces, puisque ceux-ci contiennent des fibres hydrosolubles aussi bien que des fibres insolubles, et en grande quantité. Les fibres insolubles dans l’eau captent les toxines et effacent pratiquement les concrétions des parois intestinaux, de plus, elles intensifient les mouvements intestinaux en accélérant ainsi l’évacuation des concrétions du côlon. Les fibres hydrosolubles contribuent également au nettoyage intérieur, celles-ci ont pour particularité d’agir comme des prébiotiques, c’est-à-dire de servir de nourriture pour les bactéries bénéfiques constituant la flore intestinale. Ces microorganismes produisent – entre autres – des enzymes digestives, en contribuant ainsi au métabolisme normal. Selon des études menées par des chercheurs français, la cure nettoyage est encore plus efficace si on prend parallèlement des probiotiques.

 

Liens :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/PMC/Articles/PMC2754014/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/PMC/Articles/PMC4403024/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/PMC/Articles/PMC3182331/

 

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter