head

Les symptômes de contamination par vers intestinaux

vers intestinaux
Eve MacPherson Eve MacPherson
Thérapeute en médecine douce et conseiller en diététique
Sujet: Parasites

Il existe de nombreux symptômes qui peuvent alerter à la présence des vers intestinaux dans l’organisme. La plupart des gens ne veulent pas y penser et ni évoquer le sujet des vers intestinaux. D’autres préfèrent simplement nier leur existence. Or la parasitose est un phénomène plus fréquent qu’on ne pense et peut frapper out le monde indépendamment de son âge, de son sexe.

Sans honte

Si on a un soupçon d’être infesté par des parasites intestinaux il faut consulter le médecin sans doute et sans retard, car la parasitose n’est pas la conséquence de la mauvaise hygiène et il est nécessaire d’agir le plus vite car l ’infestation s’aggravera encore.

Nombreux types de vers intestinaux

On distingue les parasites en plusieurs groupes, dont les deux principaux sont les protozoaires, d’une part, ayant une seule cellule et pouvant se multiplier à l’intérieur du corps humain les helminthes, d’autre part, qui sont des vers avec de nombreuses cellules qui ne peuvent pas se multiplier dans le corps humain. Les différents parasites vont des virus microscopiques, des bactéries, des champignons et des protozoaires jusqu’aux vers dont la taille peut parfois aller jusqu’à plusieurs dizaines de centimètres de long (par ex. les cestodes).
Il existe deux principaux types de vers responsables de diverses maladies humaines. D’une part, les nématodes ou vers ronds, dont la coupe transversale de leur corps est cylindrique comme par ex. les oxyures (Enterobius vermicularis) ou comme le gigantesque vers rond intestinal ascaris (Ascaris lumbricoides). Ces deux vers sont à l’origine d’une maladie appelée nématodose. L’autre groupe est celle des cestodes ou vers plats dont la coupe transversale du corps est plate comme par ex., le ténia (Taenia saginata) qui peut mesurer jusqu’à plusieurs mètres de long ou le ténia nain (Hymenolepis nana) qu’on retrouve chez les enfants. Ils sont responsables d’une maladie appelée taeniasis/téniase.

Comment entrent les parasites dans le corps ?

Les parasites intestinaux peuvent entrer dans l’organisme quand on consomme de la nourriture ou eau souillée contenant des œufs de parasites. Après l’ingestion de nourriture contaminée, des larves viennent infester le corps humain. Il est possible de prévenir les vers intestinaux en adoptant une bonne hygiène de vie comme un lavage des mains avant de passer à table. Lors de contamination de fruits ou de légumes crus, il est essentiel de bien les laver et il est également recommandé de cuire la viande à des températures élevées. Les animaux de compagnon, les chiens, les chats, les lapins peuvent être infestés par des vers intestinaux. Il est primordial de leur administrer un traitement antiparasitaire régulier prescrit par le vétérinaire et il ne doit pas oublier de se laver les mains après contact avec votre animal et de pas toucher avec les mains souillées sa bouche.

Symptômes des vers intestinaux

Dans la plupart des cas, les parasites dans le corps ne produisent pas de symptômes qui se réfèrent spécifiquement à leur présence, mais il faut être particulièrement vigilant envers certains signes qui peuvent faire suspecter une infestation parasitaire. Voici un petit zoom sur les symptômes les plus courants.

Diarrhée chronique. Elle est habituellement causée par les vers solitaires de taille plus importante.

Douleurs ou crampes abdominales. Bien qu'elles puissent être provoqué par une alimentation inappropriée, de nombreux parasites produisent également des symptômes similaires. Elles peuvent être confondues avec les douleurs menstruelles ou prémenstruelle.

Retard de développement. Ce symptôme se manifeste principalement chez les petits et jeunes enfants. L’enfant touché peut souffrir d'un retard de croissance au niveau de son poids ou sa taille. Les parasites présents dans l’organisme privent de vitamines et de substances nutritives importantes.

Fatigue, somnolence. En raison de la présence des vers intestinaux, notre corps n'a pas assez d'énergie, une fatigue chronique s’installe. Si les symptômes persistent, il faut consulter le médecin, car le système immunitaire s’affaiblisse, la flore intestinale se détériore.

Toux sèche. Il est possible que, pendant leur cycle de vie, les parasites intestinaux s’installant dans le tractus intestinal, peuvent passer sous forme de larves dans les poumons ou l’œsophage et cela provoque de la toux chez le patient.

Manque d’appétit. Troubles de l’appétit, un excès ou perte d’appétit sans raison apparente peuvent se manifester. Contradictoirement, malgré leur besoin nutritif, les parasites irritant la paroi de l’intestin, engendrent une sensation de satiété envoyée comme mauvais message au cerveau ce qui peut entraîner une perte d'appétit.

Autres signes suspects. Nausées, vomissements, cheveux et ongles cassants, rougeurs de la peau, fièvre, déshydratation peuvent être les signes alertant à une infestation.

Comment se débarrasser des « invités » indésirables ?

De nos jours, il existe un certain nombre de compléments alimentaires antiparasitaires efficaces, privilégier ceux qui ne contiennent que des substances naturelles. Les infusions et décoctions antiparasitaires peuvent servir de remèdes naturels antiparasitaires, mais tout d’abord il faut consulter le médecin, se faire de l’analyse de selle nécessaire et demander son avis sur le traitement.

 

Sources:
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4423887/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2851163
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2754014

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter