head

Anis : l’épice qui protège la santé

anis
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Plantes médicinales

A propos de l’anis, c’est – dans la plupart des cas – l’arôme de pâtisserie doux, mielleux et épicé qui vient à l’esprit, ou encore les bonbons utilisés contre le mal de gorge, bien que l’anis ait des excellents effets thérapeutiques. Il a des effets tellement diversifiés qu’il est presque impossible de les énumérer.

L’anis était déjà populaire dans l’Antiquité

Les Egyptiens, les Grecs et les Romains de l’Antiquité utilisaient délibérément l’anis, on peut ainsi constater avec assurance que cette plante (Pimpinella anisum) est l’une des plantes aromatiques cultivées les plus anciennes. Sa décoction forte était recommandée par la médecine populaire principalement pour apaiser la toux, il était utilisé en Egypte en tant qu’épice et en tant que matière première des parfums. Les Romains servaient des friandises et des boissons faites de grains d’anis pour stimuler la digestion après les repas.

Sa particularité

Ils  sont nombreux à croire que le pouvoir de l’anis réside dans son pépin, mais en réalité les petits grains verts-jaunâtres sont le fruit de la plante. Plus le fruit est mûr plus sa couleur est foncée, mais la plante séchée ne perd pas non plus son effet bénéfique.  
L’anis – utilisé pour des fins médicinales – est constitué d’eau (9,5 pour cent), de protéine (17,7 pour cent), de fibres végétales (14,6 pour cent), de graisses végétales (15,9 pour cent), et il contient en outre une quantité important d’hydrates de carbone. Parmi ses substances minérales un rôle important est attribué au calcium, au potassium, au sodium, au phosphore, au fer, au magnésium, au sélénium, à la manganèse, au cuivre et au zinc.
La teneur en vitamine de l’anis est également importante : vitamines B1, B2, B3, B5 et B6 , vitamine C et folate comestible. Son effet antioxydant est dû principalement à ses flavonoïdes.

Un remède contre une multitude de problèmes

L’anis est d’effet tranquillisant et anesthésiant, il atténue excellemment les maux de tête causés par la fatigue et par le stress.

Sa décoction est d’effet expectorant et bonne contre les inflammations des muqueuses, c’est une solution idéale pour traiter la bronchite chronique ou aiguë. Le thé fort préparé de l’anis peut également faire bon service en cas d’asthme. Ses agents actifs détendent les muscles des parois intestinaux, l’anis favorise ainsi la digestion et la bonne défécation. Il a un faible effet purgatif, il diminue la production des flatuosités et atténue ainsi le ballonnement. L’extrait de l’anis désinfiecte excellement les blessures mineures et les égratignures, accélère les processus de cicatrisation. Il a un effet antiseptique fort, a usage interne il supprime efficacement les parasites intestinales, son utilisation est recommandée pour les enfants aussi. La consommation de l’anis ralentit la fermentation des aliments apportés dans l’estomac, et peut ainsi prévenir la production excessive des flatulosités, le borborygme, les maux d’estomac et les crampes gastriques.

Il peut être appliqué en cas de nervosité ou d’angoisse également puisque les huiles essentielles de l’anis ont un effet narcotique, elles peuvent ainsi atténuer les symptômes épileptiques, ralentir l’aspiration et diminuer la pression sanguine.

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter