head

Cher comme poivre – vertus de la perle noire

poivre noir
Eve MacPherson Eve MacPherson
Thérapeute en médecine douce et conseiller en diététique
Sujet: Plantes médicinales

Depuis l’Antiquité, le poivre noir était l’épice le plus couteux, la plus recherchée, la plus utilisée. Au Moyen Âge le poivre était une denrée chère et rare, il était si cher que l'on avait l'habitude de dire "cher comme poivre", pour parler de quelque chose de prix exorbitant. A cette époque, les épices, et en particulier le poivre, étaient rares et précieuses, si bien qu’elles étaient considérées comme des monnaies d’échange.
Le poivre noir est un must en cuisine. Il faut savoir qu'en dehors de son utilisation en cuisine, le poivre noir est une plante médicinale souvent utilisée pour soigner un certain nombre de maladies. 

Régulateur de cholestérol

Le poivre noir est un puissant antioxydant, riche en vitamine K, fer et manganèse. Parmi ses ingrédients les plus précieux il faut mentionner la pipérine et la capsaïcine, des molécules irritantes, qui excitent les nerfs sensoriels et provoquent la réaction d'éternuement. Ces substances ont un rôle important dans la lutte contre la graisse tout en régularisant le taux de cholestérol.

Contre les problèmes digestifs

Alors que le poivre noir stimule les papilles gustatives, il favorise la production du suc gastrique, indispensable pour une digestion efficace. En absence de suc gastrique suffisant, des troubles digestifs  peuvent se manifester. Les aliments mal digérés irritent la muqueuse digestive et constituent un milieu propice au développement des bactéries responsables du ballonnement, de la diarrhée, de la constipation.

Diurétique

Le poivre noir rend de service pendant une cure de détox.  Il a d’excellentes propriétés diurétiques et diaphorétiques, favorise l’élimination des toxines accumulées. Le poivre noir aide au fonctionnement du foie, il est notre allié durant une cure détox .

A noter : La pipérine contenue dans le poivre est irritante pour les muqueuses.
Il est déconseillé de consommer du poivre en cas d’ulcère à l’estomac ou d’hémorroïdes. Comme tous les assaisonnements, le poivre irrite l’intestin et peut aggraver une gastrite existante.

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter