head

Cherchez-vous un hypotenseur efficace ? Solution : probiotique

Probiotiques hypotensifs
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Probiotiques

Si vous cherchez à la place des hypotenseurs une solution naturelle, essayez les probotiques. Il n’y a pas d’effets secondaires, de plus, ces bactéries bénéfiques renforcent le système immunitaire et améliorent la digestion en aidant la remise en état de l'équilibre de la flore intestinale.

De nombreuses recherches prouvent que certaines colonies de probiotiques ont un fort effet hypotensif. C’est une découverte révolutionnaire de plusieurs points de vue, puisque l’hypertension peut générer de nombreuses maladies cardio-vasculaires souvent fatales. Il n’est pas non plus négligeable que tandis que les médicaments hypotenseurs abîment la flore intestinale et le système digestif, les probiotiques ont un effet expressément positif sur la flore intestinale et renforcent ainsi le système immunitaire.    

Inflammations et hypertension

Les probiotiques exercent leur effet hypotensif en modérant la teneur en sel du sang.  Dans le cas des souris de laboratoire la diète riche en sel (HSD) diminue le nombre des bactéries bénéfiques de la flore intestinale, notamment celui des lactobacilles.

Les cellules T-helper 17 (TH17), générant des inflammations, se sont propagées et ont augmenté la pression sanguine des souris. Quand l’apport en Lactobacilles des souris a été augmenté, non seulement le nombre des cellules TH17 a diminué, mais les inflamations et la pression sanguine ont été également réduites.  

Encore plus de résultats prometteurs

Le Centre des Sciences Médicales Moléculaires Max Delbrück (MDCMM) de Berlin, le Massachusetts Institute of Technology et le Friedrich-Alexander University (FAU) ont réalisé ensemble une recherche pour montrer non seulement la capacité des probiotiques à réduire la pression sanguine, mais également leur effet positif sur l’encéphalite auto-immune. 

Les scientifiques ont réalisé cette expérience chez 12 personnes, et le résultat était le même que celui de l’expérience sur les souris de laboratoire. La diète riche en sel a diminué la présence de certaines colonies de lactobacilles dans l’organisme, et a intensifié en même temps la propagation des cellules TH17, tout en augmentant la pression sanguine. Lorsque les sujets de l’examen ont reçu des probiotiques avant démarrer la diète, le nombre des colonies de lactobacilles est resté inchangé similairement à la pression sanguine.

Les chercheurs ont ainsi prouvé que l’apport en sel augmenté a un effet considérable sir la composition de la flore intestinale, il réduit notamment la présence de Lactobacillus murinus.

Tout cela, en outre de l’hypertension, a aggravé en même temps – dans le cas des souris – l’encéphalite auto-immune. 

Lactobacilles bénéfiques

Il est de notoriété public que le sel contenant du sodium minéral augmente considérablement la pression sanguine. Quand cette situation persiste pendant longtemps, le risque de l’infarctus, de l’accident vasculaire cérébral et de l’hémorragie cérébrale augmente. Cet état peut être cependant contrebalancé par la consommation augmentée des Lactobacilles (par exemple Lactobacillus reuteri), puisque cela peut empêcher la prolifération des cellules TH17.

Probiotique hypotenseur : à quoi d’autres peut-il être utile ?

Puisque l’augmentation de la dose journalière des probiotiques hypotenseurs a apaisé les symptômes de l’encéphalite auto-immune des souris, il y a tout lieu d’espérer que d’autres maladies auto-immunes pourront être traitées à l’aide de la même méthode dans le futur. Une telle maladie est le lupus ou la sclérose en plaques, la thérapie doit toujours être personnalisée. L’un des chercheurs-chef du FAU, le docteur Ralf Linker pense que la meilleure solution est la prévention comme dans le cas de toutes les maladies. Les probiotiques peuvent alors venir en aide, il est cependant important de diminuer l’apport en sel en parallèle.

Alimentation et compléments alimentaires

Les lactobacilles peuvent être apportées à l’organisme en consommant des aliments fermentés, comme la choucroute, les différents yaourts et fromages nature, le vinaigre de cidre, le thé kombucha, le miso, le képhyr, ou en faible quantité la bière et le vin. Quand on cherche une solution encore plus rapide et encore plus sûre, les compléments alimentaires de bonne qualité sont à favoriser, qui contiennent une quantité idéale de probiotiques nécessaires. Ne pas oublier la consommation des prébiotiques non plus, ces fibres sont indispensables pour la propagation des bactéries bénéfiques. De plus, les prébiotiques protègent le système cardio-vasculaire, diminuent le taux de cholestérol du sang et ont un effet positif sur la pression sanguine.

Avertissement important ! En cas d’hypertension consulter impérativement son médecin traitant !

Source :

https://www.nutraingredients.com/Article/2017/11/17/Probiotics-may-protect-against-blood-pressure-raising-effect-of-salt-study-finds/?utm_source=Newsletter_SponsoredSpecial&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter%2BSponsoredSpecial&c=BwveObaBxK%2B97liHCL3H2w%3D%3D

Articles liés

Nuage de mots-clés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter