head

3 mythes sur la digestion infondés

3 mythes sur la digestion infondés
Eve MacPherson Eve MacPherson
Thérapeute en médecine douce et conseiller en diététique
Sujet: Problèmes intestinaux

Le mythe no.1 : l’intolérance au gluten se manifeste par des douleurs

Les symptômes et leur intensité varient beaucoup d’une personne à l’autre. La diarrhée, les douleurs à l'estomac, les ballonnements peuvent signaler la présence de l’intolérance au gluten, cependant, il y a des personnes qui ne sont pas touchés par ces symptômes malgré un diagnostic positif. Alors, la douleur n’est pas une condition indispensable, voire autres signaux peuvent nous alerter à ces anomalies telles que l’absence des règles, l’état dépressif, la perte de poids. Il peut aussi arriver qu’aucun symptôme ne soit perceptible. On parle alors de maladie cœliaque silencieuse. En cas d’un doute, il convient de faire une analyse médicale et ne pas oublier d’entamer de temps en temps une cure de désintoxication.

Le mythe no.2 : les légumineuses sont les pires aliments pour ballonnement

Presque tout le monde sait que les haricots sont associés à des ballonnements et flatulences pénibles. C’est faux! Le chou, les concombres et les oignons ont une place privilégiée parmi les aliments entraînant ballonnements, mais les produits laitiers ne sont pas «blancs comme neige» non plus au sujet. Avec le temps il est de plus en plus difficile à digérer le lactose et peut être on devient plus sensible et on se sent davantage gonflé après avoir régalé un fromage qu’une soupe de haricots.

Le mythe No.3 : les aliments piquants provoquent des ulcères

Si on a un mal ou brûlure de l’estomac il convient d’éviter les aliments piquants ou trop épicés. C’est pareil chez les personnes atteintes par un ulcère d'estomac. Mais dans le développement de la maladie, les aliments piquants ne sont pas responsables, ce sont plutôt les médicaments analgésiques et anti-inflammatoires, l’alcool, le stress, et très souvent la bactérie Helicobacter pylori. Si on souffre de la diarrhée durable ou de la constipation chronique, il est recommandé – bien évidemment après avoir exclu une maladie – de procéder à un programme détox régulier.

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter