head

Cholestérol : mythes et réalités

Cholestérol : mythes et réalités
Eve MacPherson Eve MacPherson
Thérapeute en médecine douce et conseiller en diététique
Sujet: Santé

Lorsqu'il y a une trop grande quantité de cholestérol dans le sang, on a un taux de cholestérol élevé qui augmente généralement avec l'âge et peut accroître le risque des maladie cardiaque, d'accident vasculaire cérébral (AVC) et de maladie vasculaire périphérique. Le cholestérol est une substance graisseuse dont l’organisme a besoin mais il faut savoir qu’il y a bon et mauvais cholestérol.
Le cholestérol est un lipide essentiel à l’organisme, il compose et maintient la structure des membranes des cellules de notre corps et joue un rôle dans la synthèse de certaines hormones. La plus grande partie du cholestérol du corps (environ 80 %) est synthétisée dans le foie. Le régime alimentaire fournit le reste. Le cholestérol alimentaire provient de sources animales comme les œufs, les viandes et les produits laitiers.

Il y a deux types de cholestérol : les lipoprotéines de basse densité (LDL) ou « mauvais » cholestérol. La majeure partie circule dans le sang, inutilisée et le foie élimine ce cholestérol en excès, mais un grand nombre de personnes ont plus de cholestérol LDL que le foie peut transformer et cela facilite l'accumulation de la plaque nocive sur les parois des artères.
Les lipoprotéines de haute densité (HDL) ou « bon » cholestérol puisqu’il qu'il élimine le cholestérol LDL des artères et des tissus et qu'il le transporte jusqu'au foie, où il peut se décomposer.

Quand faut-il s’inquiéter du cholestérol LDL ?

En excès dans le sang, le « mauvais » cholestérol LDL est dangereux sur le long terme pour la santé, il change la viscosité du sang, détériore les artères favorisant la formation des plaques d’athérosclérose, les caillots et les accidents cardio-vasculaires. L’athérosclérose est la conséquence de l’hypercholestérolémie qui va évoluer au fil des années.  La paroi interne de l’artère se fissure de façon brutale et entraine la formation d’un caillot appelé thrombus qui entraine un infarctus du myocarde si ce dernier est présent dans une artère coronaire, un accident vasculaire cérébral (AVC). Dans certains cas, il arrive que la plaque d’athérome se détache de la paroi artérielle et passe dans la circulation, ça s’appelle l’embole.
L’excès de cholestérol est un phénomène silencieux, tout comme l’hypertension, ne déclenche habituellement pas de symptômes évidents, mais les symptômes pouvant évoquer un excès de cholestérol sont les douleurs dans les mollets, la poitrine avec sensation d’oppression, palpitations, sensation de froid aux extrémités, troubles de la vue.

Cholestérol HDL bénéfique

Tandis que le cholestérol LDL circule dans le sang du foie vers les divers organes, le cholestérol HDL récupère le cholestérol qui se dépose dans les artères, se chargeant du transport du cholestérol qui circule ainsi des artères vers le foie où il est éliminé. Le HDL cholestérol ainsi débarrasse les artères de dépôts lipidiques de mauvaise qualité, il permet de réduire les risques de survenue de l'athérome. 20 à 30% environ du cholestérol sanguin est associé aux HDL.

Âge, alimentation et mode de vie

Qu'elles soient basses ou élevées, les valeurs du taux de cholestérol LDL sont déterminées par un grand nombre de facteurs, tels que l'âge, l'hérédité, maladies de rein ou de thyroïde. Le diabète et notamment celui de type 2 a aussi un effet négatif sur le rapport bon et mauvais cholestérol. En revanche, l'un des facteurs essentiels est la mode de vie non appropriée et notamment l'alimentation et manque de l’activité physique. Une personne qui consomme beaucoup d'aliments à forte teneur en graisses saturées, viandes rouges, produits laitiers gras aura plus grand risque d’avoir un taux élevé. Le surpoids, favorise aussi le rapport défavorable entre le bon et le mauvais cholestérol. Une personne sédentaire aura un taux de mauvais cholestérol plus élevé qu’une personne active physiquement à tous les jours. Le tabagisme et le stress peuvent aussi augmenter le cholestérol.

Réduire le taux de cholestérol

Pour régulariser le taux de cholestérol il faut éviter les matières grasses d’origine animale et adopter un régime alimentaire sain et équilibré.  Il convient de consommer des huiles végétales et de manger des aliments riches en fibre fruits et légumes frais, produits à base de blé entier. On peut faire recours aux suppléments alimentaires de haute qualité, qui contiennent les fibres nécessaires sous forme concentré. Elles sont susceptibles d’absorber les excès de cholestérol dans le gros côlon, donc il ne parvienne donc à enter dans le sang. Un autre avantage des fibres, qu’elles fonctionnent comme un nettoyant naturel intestinal  et aident à préserver et restaurer l’équilibre de la flore intestinale. L’activité physique est un facteur d’équilibre du cholestérol. Elle permet à la fois une augmentation du bon cholestérol et une diminution du mauvais cholestérol à condition qu’elle soit pratiquée régulièrement et pendant une durée assez longue.
Aux États-Unis, les chercheurs du Beltsville Human Nutrition Research Center  ont constaté que boire 5 tasses de thé noir par jour pendant 3 semaines permet de réduire le taux de cholestérol LDL chez les personnes atteintes d’hypercholestérolémie. 

Articles liés

Nuage de mots-clés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter