head

La ménopause en toute franchise | Ce qui est non-dit

ménopause
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Santé

La ménopause ne touche pas uniquement les femmes qui en souffrent mais également les membres de famille cohabitant. Puisqu’il s’agit d’une chose très diversifiée et complexe, il vaut la peine de soumettre à un examen approfondi la notion de la ménopause.

Que veut dire l’expression ”ménopause” ?

La ménopause signifie la suppression des règles, mais ce n’est pas un évènement qui pourrait être lié à un moment donné, il s’agit plutôt d’une période. La périménopause, précédant la ménopause, est également une période qui commence à partir de l’apparition des premières irrégularités de la menstruation et dure jusqu’à la suppression définitive des règles. Après la suppression de la menstruation vient la postménopause : à compter du moment quand les règles ont été supprimées depuis un an.

Comments ces changements se développent-ils ?

Ce sont deux hormones stimulatrices, les hormones FSH et LH, produites et libérées dans l’hypophyse, qui sont responsables des processus de l’ovaire. Dans la première moitié du cycle la FSH commence à augmenter, favorisant la production de l’œstrogène, puis déclencheant l’ovulation. Au milieu du cycle le niveau LH augmente, provoque l’ovulation et libère l’ovocyte. Dans la deuxième moitié du cycle la progestérone commence à être produite. Bien évidemment, cela change complètement en fonction de la période de la ménopause qu’on est en train de vivre. Dans la première, le niveau de progestérone diminue puisque les ovocytes commencent à vieillir, elles n’arrivent plus à maturité, un cycle monophasé se forme causant les troubles de règles. Etant donné que le niveau de progestérone augmente en fonction de la valeur LH, cela ne peut se faire puisqu’il n’y a plus de rejet. Dans la période suivante l’ovulation s’arrête complètement à cause de la circulation diminuée et de l’ovaire réduite. A partir de ce point, la synthèse d’œstrogène diminue également et est pratiquement arrêtée, mais l’ovaire ne cesse quand même pas de fonctionner, elle se bloque dans cet état intermédiaire, dans l’état des androgènes, combinaison de base des hormones sexuelles masculines.

Quels sont les symptômes ?

Dans la première période de la ménopause, des vagues de chaleur apparaissent, puis l’insomnie et des troubles psychiques et comportementaux se manifestent. Dans la deuxième période de la ménopause l’atrophie vaginale survient avec de la démangeaison, l’épithélium vaginal s’amincit, la sécheresse peut se former. L’incontinence et des infections urinaires peuvent ensuite se déclarer ainsi que l’atrophie de la peau aux alentours des organes génitaux. L’ostéoporose est malheureusement fréquente aussi, ainsi que les maladies cardio-vasculaires, les altérations de la petite et de la grande circulation, ou la prise de poids. La flore vaginale change aussi, les métrorragies chroniques deviennent ainsi plus fréquentes ainsi que la cystite, l’affaissement de la vessie et du paroi frontal du vagin.

Quelle solution pour traiter la ménopause ?

En cas de ménopause, il est important d’appliquer des produits hormonaux substitutifs et des phytoestrogènes, la prise de calcium, l’exercice physique régulier, la suppléance des vitamines D et K, l’alimentation saine et équilibrée ainsi que le maintien de la densité osseuse avec l’atténuation des symptômes désagréables sont aussi primordiaux. Il est recommandé de consommer beaucoup de fibres, et de prêter suffisamment d’attention au poids. Les examens gynécologiques réguliers sont quasiment indispensables y compris la mammographie !

C’est justement la raison pour laquelle les symptômes de la ménopause peuvent être atténués à l’aide d’une suppléance de progestérone, la période de transition peut être ainsi rendue asymptomatique et plus facilement supportable. L’apport de progestérone peut se faire le plus facilement à travers la peau sous forme de crème, ce type de préparations est d’ores et déjà disponible en Hongrie. Sous forme de crème vaginale (Ovestin – disponible en pharmacie sans ordonnance) l’œstriol, autrement dit la bonne œstrogène, peut être aussi apportée, celle-ci aide également l’adaptation de l’orgnaisme et apaise les symptômes de la sécheresse vaginale. L’Ovestin, aussi bien que le traitement de progestérone aide le bon fonctionnement de la flore vaginale et la protège contre les infections.

Articles liés

Nuage de mots-clés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter