head

Ecorce de citron : est-ce qu’on peut la consommer sans crainte ?

Ecorce du citron
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Santé

Nous  râpons l’écorce de citron dans nos repas et dans nos gâteaux sans trop réfléchir, bien que ce fruit importé des pays étrangers soit traité – pour des raisons de conservation – par de divers produits fongicides et bactéricides. Ces produits ont – selon les résultats des expérimentations animales – un effet nocifs sur la santé.

Pourquoi faut-il le dissimuler ?

L’effet à long terme sur l’organisme humain de ces produits chimique ”maintenant la fraîcheur” utilisés pour le traitement de l’écorce de citron n’a pas été jusqu’ici profondément analysé, de nomberuses expériences avaient été cependant réalisées sur des lapins et sur des rats. Les résultats de celles-ci sont très effrayants puisque l’Imazalil et le Thiabendazole, les produits les plus fréquemment utilisés pour la conservation, se sont révélés toxiques également. L’Imazalil est particulièrement toxique, il est entre autres un inhibiteur de cholinestérase, il peut causer de la diarrhée, des nausées et du vomissement. Il a été remarqué chez les animaux testés que cette substance abîme le système endocrinien, le foie, mais le pire c’est qu’il est fortement cancérogène.

Le Thiabendazole peut provoquer de la nausée, de l’ écœurement, du vomissement, de la  diarrhée, des douleurs gastriques, de l’abattement, de la fièvre, de la rougeur, du frisson de la fièvre, de l’éruption cutanée et de l’œdème local, ainsi que des maux de tête, du bourdennement d’oreilles, de l’engourdissement, de l’hypotension ou de l’affection hépatique. Etant donné que les expérimentations animales ne sont pas considérées comme équivalentes aux examens humains, jusqu’à ce qu’il ne soit pas unanimement établi que ces produits chimiques peuvent être sérieusement nocifs à la santé, ceux-ci seront utilisés davantage.

Il vaut mieux être prudent

Afin de se protéger contre les dangers de l’écorce de citron conservée, la solution la plus simple serait d’acheter du citron non traité, donc bio, mais il sont nomreux à ne pas pouvoir se le permettre. Puisque les produits chimiques mentionnés ci-dessus sont tous hydrosolubles, il est en théorie possible de se débarrasser de la plupart d’eux à l’aide d’un lavage soigné ou d’une friction à brosse à ongles du fruit. Mais même dans ce cas-là, il ne faut pas manger l’écorce de citron, le lavage sert plutôt à éviter que le produit chimique soit transféré du couteau à la planche à hacher, d’où il serait très difficile à nettoyer. Quand on achète du citron, il faut toujours lire l’étiquette puisque celle-ci doit obligatoirement identifier le produit chimique utilisé pour le traitement et, dans l’hypothèse la plus favorable, souligner que l’écorce de citron est impropre à la consommation humaine.  

Source :

http://www.pesticideinfo.org/Detail_Poisoning.jsp?Rec_Id=PC33040#Symptoms

http://www.pesticideinfo.org/Detail_Chemical.jsp?Rec_Id=PC34581#Toxicity

Articles liés

Nuage de mots-clés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter