head

Gingembre : remède naturel potentiel contre le cancer du côlon

gingembre
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Santé

En Inde, au Japon et en Chine, le gingembre fait partie de l’alimentation quotidienne, mais ce n’est pas uniquement grâce à son goût qu’il est populaire. Les asiatiques connaissent depuis longtemps ses caractéristiques préventives, et récemment les chercheurs ont également découvert que le cancer du côlon est moins fréquent dans ces pays mentionnés.

Les recherches sont lancées

Les chercheurs de University of Michigan Medical School donnaient tous les jours pendant quatre semaines à 30 personnes adultes une capsule contenant soit 2 grammes de racine de gingembre soit du placebo. Ils ont demandé aux sujets d’expérience de prendre les capsules au repas, et de n’utliser aucun médicament y compris de l’aspirine et des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ils ont pris des prélèvements de tissu du côlon avant et après la recherche. Après avoir testé ces prélèvements, ils en sont arrivés à la conclusion que les eicosanoïdes se trouvant dans le gingembre sont capables de diminuer le niveau des substances nuisibles qui augmentent le risque de l’apparition des inflammations et des tumeurs malignes dans l’intestin. Dans le cas des personnes prenant le placebo, aucun changement n’a été observé.

Remède exotique

Les gens d’Extrême-Orient utilisent le gingembre depuis longtemps contre la morsure de serpent, le choléra et la malaria, mais il est également appliqué contre les nausées et l’écœurement. En Asie, le gingembre est également populaire en tant qu’antispasmodique et anesthésiant, il apaise le mal de tête migraineux, le mal de dent, les crampes menstruelles, il peut être également sollicité en cas de courbature, et de douleurs musculaires. A usage externe, il sert d’enveloppement, puisque l’extrait, la décoction ou la râpure du gingembre dégonflent les gonflements et traitent les piqûres d’insecte.  Son effet bénéfique sur le système digestif mérite d’être souligné, il peut aussi être appliqué dans le cas du syndrome de l’intestin irritable (SII), des coliques et des crispations intestinales, ainsi qu’en cas de gastrite, il supprime le ballonnement, apaise la diarrhée. Il atténue l’inflammation des muqueuses, désinfecte les voies aérogènes, apaise la pharyngite et la toux et a un effet antifébrile également. Le gingembre peut être consommé cru et en tant que décoction puisque son utilisation est exempte d’effets secondaires, il peut être même utilisé par des femmes enceintes puisqu’il peut favoriser le sevrage.

Source :

http://www.webmd.com/vitamins-supplements/ingredientmono-961-ginger.aspx?activeingredientid=961

http://www.webmd.com/colorectal-cancer/news/20111011/ginger-may-have-cancer-fighting-qualities#1

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter