head

L’ostéoporose est évitable ǀ Voici à quoi il faut prêter attention

Ostéoporose
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Santé

Selon les données de l’Organisme Mondial de la Santé (OMS), l’ostéoporose est la troisième parmi les maladies „foudroyantes” les plus fréquentes, derrière les altérations cardio-vasculaires et les tumeurs, 1,5 million de personnes subissent une fracture de l’os à l’échelle mondiale tous les ans.  Cette donnée alarmante pourrait être cependant considérablement diminuée à l’aide d’un mode de vie approprié et d’un dépistage régulier.

Ce n’est pas par hasard qu’elle est appelée aussi ”épidémie muette”

Jusqu’à l’âge de 30-35 ans environ, le processus se déroulant dans les os est la construction, cette période est suivie d’un état d’équilibre de deux décennies. Dans le troisième cycle de vie une décomposition osseuse survient malheureusement, les femmes sont plus à risque du point de vue de l’ostéoporose, une perte osseuse de 0,5-1% les touche aux alentours de l’âge de 50 ans, mais une perte encore plus importante peut se produire également. Qu’est-ce qu’en est la cause ? A l’âge du changement, le taux des hormones féminines diminue, le nombre des ostéoclastes est alors beaucoup plus grand que celui des ostéoblastes. En revanche, on peut compter sur une diminution prolongée et progressive chez les hommes, les symptômes apparaissent ainsi plus tard aussi. Ce n’est pas par hasard que l’ostéoporose est aussi appelée ”épidémie muette”, puisque souvent le diagnostic ne se fait qu’au moment où une fracture d’os survient à cause d’une petite chute ou d’un impact soudain. Dans les 60-80 pour cent des cas, l’ostéoporose dépend des facteurs génétiques, mais dans le pourcentage restant nous pouvons nous-mêmes influencer la formation de la densité minérale osseuse (BMD).

Facteurs de risque

Plus la valeur BMD est basse, plus le risque de subir une perte osseuse progressive grave aura une grande probabilité. Ils sont nombreux à ignorer que la prise prolongée de certains médicaments, tels que les stéroides, les produits de relaxation musculaire, les préparations antiépileptiques, certains transquillisants et antidépresseurs, ainsi que les hypotenseurs peuvent intesifier la diminution de la densité osseuse. L’anorexia nervosa, le mode de vie inactif ou un alitement prolongé affaiblissent également les os, tandis que le tabagisme freine l’absorption du calcium et favorise en même temps la décomposition des os. L’alcool entrave la construction osseuse, il diminue en plus l’activité de la vitamine D, dont la capacité de favoriser l’absorption du calcium diminue ainsi.

L’ostéoporose serait possible à prévenir

Près de la moitié des malades touchés par l’ostéoporose, un tiers d’eux devient invalide, mais 20-30% des malades meurent à cause des complications, telles que l’embolie pulmonaire ou l’escarre. C’est justement la raison pour laquelle la prévention démarrée à temps est très importante. La prévention a plusieurs phases, à l’enfance c’est l’alimentation riche en calcium et les exercices qui sont les plus efficaces. Il faut veiller à l’apport optimal en calcium, les produits laitiers, l’amande, le pavot, le poisson, la banane, la figue, l’orange, le kiwi, ainsi que le pain au seigle  et brun sont tous des excellentes sources de calcium. Il est bon de savoir que les végétariens n’en apportent qu’un maximum de 40 pour cent du besoin. Le niveau suivant de la prévention consiste à éviter la première fracture d’os, mais si cela se produit tout de même, le niveau secondaire consistera à éviter une seconde fracture. Pour ce faire, il est indispensable d’identifier dans quelle mesure la perte osseuse est avancée. La gymnastique d’ostéoporose peut aider dans la prévention des symptômes. Bien que le calcium fasse du bien pour les os, il faut éviter d’en apporter trop, parce que cela peut également contribuer à la formation des fractures. Il est ensuite conseillé de porter un pantalon de protection de hanche qui joue un rôle important dans la prévention des fractures. Les médicaments anti-ostéoclastiques et stimulant la formation des os peuvent aussi beaucoup aider dans la prévention. Dans la guérison de l’ostéoporose un rôle important est atttribué à la thérapie au sel Shüssler. L’intégration du calcium à l’intérieur du paroi cellulaire est favorisée par le Calcium fluoratum et par le Calcium phosphoricum avec le Magnésium phosphoricum, la structure osseuse se construit ainsi directement. Thérapie : cure de 2-3 mois 2 ou 3 fois par an. 4000UI (unité internationale) de vitamine D favorise le processus.

Source :

http://www.webmd.com/osteoporosis/guide/what-is-osteoporosis-osteopenia#1

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter