head

Qu’est-ce qu’il faut savoir sur le vaccin contre la rougeole ?

Qu’est-ce qu’il faut savoir sur le vaccin contre la rougeole ?
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Santé

La rougeole s’évolue – dans la plupart des cas – sans problèmes sous 1-3 semaines, les réactions indésirables peuvent cependant être sérieuses, voire fatales. L’une des réactions indésirables tardives est l’encéphalite. Les personnes les plus exposées sont celles qui n’ont pas reçu de vaccin contre la rougeole.

Le vaccin contre la rougeole peut même sauver des vies, mais dans certains pays il y a une croyance différente sur la nécessité de la vaccination. Le virus de rougeole est mondialement répandu, mais le taux d’apparition de la maladie varie fortement, elle touche principalement les habitants des pays tiers.

Le vaccin n’est pas obligatoire partout

Bien que le vaccin contre la rougeole soit à notre disposition depuis longtemps, il y a toujours des adultes qui ne l’ont pas reçu à leur enfance, ainsi que des enfants dont les parents ont refusé la vaccination MMR assurant la protection à la fois contre la rougeole et les oreillons. D’ailleurs il n’existe pas d’ordre de vaccination uniforme dans l’Union Européenne, et il n’existe pas du tout de vaccination obligatoire dans des pays qui suivent une pratique de vaccination recommandée comme la Grande Bretagne, l’Allemagne, la Suisse, la Suède, la Finlande et la Norvège. Dans les pays où il n’y a pas de vaccination obligatoire, les médecins et les parents décident ensemble sur la vaccination qui est influencée par la situation sociale et l’état de santé entre autres.

Hystérie par rapport à la vaccination

Au sujet du vaccin contre la rougeole – contenant trois virus vivants et affaiblis : morbilli, oreillons et rubéole – des rumeurs sans fondement ont été divulguées comme quoi il cause de l’autisme et d’autres réactions indésirables dans le système nerveux. Certains parents se sont ainsi refusés à la vaccination contre la rougeole de leurs enfants, sans tenir compte des conséquences de la rougeole. Une campagne contre la vaccination a été menée par le médecin britannique Andrew Wakefield – des mouvements anti-vaccination ont été lancés sou son influence – qui disait que le vaccin MMR cause de l’autisme et des maladies intestinales. Le médecin a été plus tard déclaré imposteur puisqu’il s’est avéré avoir déposé une demande de brevet sur un vaccin anti-rougeole qu’il avait développé, et avoir voulu se débarrasser ainsi de la concurrence.

Maladies vaccinales

Le vaccin contre la rougeole peut également causer des maladies vaccinales provoquées par les pathogènes affaiblis apportés à l’organisme par intermédiaire du vaccin. De la fièvre, de la faiblesse, des maux de tête, des infections des voies respiratoires, du manque d’appétit peuvent tous se manifester, ainsi qu’une rougeur ou une turgescence à la place de la piqûre. On retrouve parmi les maladies vaccinales rares l’arthrite, la pneumonie, l’agrandissement des glandes lymphatiques, ceux qui sont affectés par cette dernières sont invités à consulter leur médecin.

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter