head

Cicatrisation naturelle : plantes médicinales et serrapeptase

Cicatrisation naturelle : plantes médicinales et serrapeptase
’Dr Barbara Markus ’Dr Barbara Markus
Barbara Márkus, homéopathe, thérapeute de l'âme et instructrice.
Sujet: Serrapeptase

Peau égratignée et fissurée, acnés, phlébite, cicatrices rebelles et blessures qui ne se guérissent pas : ce sont tous des problèmes de peau qui peuvent être traités non seulement à l’aide des médicaments sur ordonnance. La cicatrisation peut être soutenue par des moyens naturels, les plantes médicinales et la serrapeptase peuvent y venir en aide.

Si vous êtes également curieux d’une méthode naturelle qui peut être efficacement appliquée en cas de taillades mineures, d’égratignures et de brûlures, puisqu’elle rend la peau molle, apaise l’eczéa et les symptômes des inflamations de la peau, traite les ulcères, aide à éliminer les acnés, vous pouvez alors faire recours aux plantes médicinales et essayer l’enzyme serrapeptase.

Souci

Le souci est mélangé avec prédilection dans des produits cosmétiques. Ce n’est pas un hasard, puisque les acides gras se trouvant dans le souci régénèrent, soignent et amollissent la peau sèche. La crème peut être préparée à la maison, pour ce faire il suffit de prendre 25 décagrames de saindoux. (En effet, puisque c’est ainsi que les effets bénéfiques des plantes médicinales peuvent se mettre en valeur au mieux). Mettre le saindoux et les 3-4 poignées de souci dans un plat, chauffer le tout en une température basse et les cuire ensemble. Laisser reposer pendant un nuit ou pendant toute une journée, puis réchauffer de nouveau et filtrer. Les verser ensuite dans des récipients et stocker au réfrigérateur où ils se conservent pendant longtemps.

Chardon-Marie

L’huile du chardon-Marie favorise également la cicatrisation, rajoutée dans des produits antisolaires elle protège contre le cancer de la peau. Son effet favorisant la cicatrisation est davantage renforcé par le fait que grâce à ses polyphénols antioxydants il resserre la peau et contribue à l’arrêt des hémorragies. Il peut nous aider dans le traitement des blessures mineures de l’épithélium, et de l’hémorroïde. Il diminue la rougeur et les infections de la peau. Cette plante médicinale peut atténuer les symptômes liés à la dartre, ses composants antioxydants luttent contre les infections de la peau. C’est aussi grâce à son effet antioxydant qu’il peut faire du bien dans la lutte contre les altérations cancéreuses de ka peau, telles que le mélanome.

Rumex

La compresse ou la pommade préparée des feuilles du rumex apaise les symptômes des brûlures, contribue à la guérison de la dartre et de l’eczéma, empêche que les blessures ouvertes et les abcès s’infectent, et décolore les taches débarrassantes. Cette plante peut être efficacement utilisée en cas de piqûre d'ortie, il suffit dans ce but de frotter la surface de la peau de feuile d’ortie. On peut également préparer des compresses de sa feuille, qui a un effet tranquillisant, mais peut être également appliquée dans le traitement des clous, de l’urticaire, de la démangeaison, des piqûres d’insecte, de la gale, et de la peau boutonneuse et enflamée aussi. Il est pratique d’appliquer en parallèle de la compresse sa décoction aussi, pour obtenir une plus grande efficacité. Il est d’effet antiseptique, la compresse préparée de sa décoction traite efficacement les diverses inflammations de la peau. Il empêche que les blessures ouvertes et les abcès s’infectent, et décolore les taches débarrassantes.

Serrapeptase

En cas de guérison de blessures, après les opérations et des accidents la cicatrisation inappropriée ou trop intensive peut causer des problèmes. L’enzyme serrapeptase peut alors venir en aide, puisqu’il freine la cicatrisation, décompose les tissus mortifiés et les kystes, accélère la guérison. En cas de traitement antibiotique l’enzyme serrapeptase accélère également les processus de guérison, mais il est également efficace dans l’atténuation des turgescences issues des opérations. Cette caractéristique se met également en valeur dans le cas des acnés enflamés, il liquéfie les tissus sans pour autant avoir un impact négatif sur les tissus environnants en bonne santé, il peut ainsi venir en aide en cas du traitement des ulcères générées par le diabète.

Si vous êtes curieux de l’effet de cicatrisation de l’enzyme serrapeptase, lisez l’histoire de Károly HALÁSZ ! 

Articles liés

Nuage de mots-clés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter