head

Sensibilité au gluten ǀ ”Que peux-je manger au juste ?”

Gluten
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Troubles digestifs

Le nombre des personnes souffrant de la sensibilité au gluten augmente rapidement, ils sont nombreux à croire qu’il s’agit d’une nouvelle maladie de civilisation. Puisqu’elle est incurable, il est très important pour ceux qui sont concernés de pouvoir participer pleinement à tous les aspects de la vie.

La gliadine coupable

La cause de la sensibilité au gluten n’est toujours pas unanimement découverte, elle est due chez certaines personnes à la prédisposition génétique, tandis qu’elle apparaît en tant que maladie auto-immune chez d’autres. Elle est causée principalement par la gliadine, un composant de complexe protéique se trouvant dans les céréales, qui abîme les villosités intestinales. Puisqu’en cas de dysfonctionnement le système digestif n’est pas capable de décomposer la gliadine, une réponse immunitaire pathologique se forme, l’organisme produit des anticorps et déclenche un processus auto-immune. La maladie cœliaque est très rare chez les enfants, elle est, dans la plupart des cas, diagnostiquée chez les adultes, chez les personnes dans les cinquante.

Symptômes trompeurs

En cas de sensibilité au gluten une inflammation affectant la membrane muqueuse de l’intestin et des troubles digestifs peuvent apparaître, mais la diarrhée et la douleur hypogastrique peuvent se manifester également. En outre, le ballonnement, les douleurs articulaires, l’engourdissement des membres, des maux de tête, des problèmes de concentration, la fatigabilité peuvent tous apparaître, mais parfois des taches ressemblant à l’eczéma se développent aussi. Etant donnée que les villosités intestinalesjouant un rôle important dans l’absorption des éléments nutritifs – diminuent, celles ci peuvent s’aplatir complètement, ou peuvent même se nécroser. Puisqu’une partie des symptômes est générale, et rappelle ceux de l’allergie de céréale et du syndrome de l’intestin irritbale (SII), il est souvent difficle de dire unanimement qu’il s’agit vraiment de la sensibilité au gluten.

Conclure un compromis

La sensibilité au gluten est incurable, l’état asymptomatique peut cependant être maintenu à l’aide d’un régime alimentaire sans gluten. Il est particulièrement important de diminuer considérablement ou entièrement la consommation des aliments contenant de gluten, les céréales interdites (blé, orge, seigle, son, malt), les produits élaborés, les pâtes, les pâtisseries, les biscuits, et les viandes panées, ainsi que les salamis et les saucisses.

Il faut être prudent avec la consommation des fruits séchés puisque le processus de séchage est souvent accéléré pas des céréales, mais de nombreuses boissons rafraîchissantes et alcoolisées contiennent également du gluten, la bière est la plus dangereuse d’entre-elles.

Ce qu’on peut manger sans crainte

Les céréales contenant du gluten peuvent être remplacées par du riz, du maïs, de l’amarante, du sarrasin, du sorgho, du manioc, la farine en étant préparée peut servir de base pour le pain et pour des pâtes. On n’est pas obligé d’oublier la confiture, le miel, l’œuf, la pomme de terre, le millet et les pois cassés. Le grain de tournesol, la graine de canoubre et de courge sont également autorisés, ainsi que les produits laitiers, les légumes, les fruits, les viandes et les poissons. 

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter