head

Hamburger sans viande : non seulement pour végétariens

Hamburger sans viande
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Végétarien-végétalien

La consommation du hamburger sans viande est recommandée non seulement aux végétariens et aux végétaliens, mais à ceux également qui ne souhaiterait pas - même au cours du régime - se priver des gourmandises, ou qui sont éventuellement en train de réfléchir à changer de mode de vie et à éliminer entièrement les aliments d’origine animale de leur alimentation. Elle est également recommandée aux amateurs des aliments sains. La préparation d’un hamburger sans viande est simple comme bonjour, il vaut donc la peine de faire une tentative !

Le haricot, notre favori

Les légumes à mettre dans le hamburger sans viande peuvent être variés et combinés selon le goût, mais le plus simple c’est de choisir parmi les légumes de la saison du moment. Si l’on a un peu plus de temps, on peut boulanger soi-même le petit-pain à graine de sésame/graine de lin, celui-ci peut être préparé de la farine complète ou éventuellement de la  farine sans gluten. Les végétariens peuvent remplacer l’œuf par de la graine de chia, il faut alors ajouter à une cuillère à soupe de graine de chia une quantité d’eau trois fois plus importante, puis la graine de chia une fois gonflée peut être rajoutée aux autres matières premières. La boulette de viande peut être substituée par du hachis préparé de divers légumes et de légumineuses, mais sa version préparée du haricot occupe une place honorable parmi nos préférés. De plus, le haricot est non seulement délicieux, mais il abonde également en fibres, en vitamine B12, en potassium et en calcium.

Tellement simple

Afin de préparer un hachis de haricot pour notre hamburger sans viande, nous aurions besoin d’un demi-kilo de haricot cuit, de 2 œufs, de 15 décagrammes de farine de flocon d’avoine, 1 pommer d’oignon moyen et de quelques gousses d’ail. Nous pouvons ensuite épicer selon le goût : nous pouvons y mettre du cumin, du poivre mou, du piment en poudre, mais aussi du curry, du safran, de la muscade ou éventuellement un peu de thym ou de persil. Découper en morceaux l’oignon et l’ail, puis les rajouter au haricot et les mixer avec l’œuf (graine de chia), avec la farine de flocon d’avoine et avec les épices jusqu’à en obtenir une pâte dense. Y rajouter une petite cuillère de levure sous forme de poudre ou de bicarbonate de soude, puis former de la pâte à haricot des hachis un peu aplatis. Dorer dans de l’huile de maïs, de colza ou de coco chaude. Ceux qui sont prédisposés au ballonnement doivent consommer le haricot avec prudence, ils sont invités à le substituer plutôt par de la courgette ou de la carotte.

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter