head

Persil : ne pas utiliser uniquement pour faire la cuisine, il guérit également

Persil
Suren Bahidsky Suren Bahidsky
Journaliste, consultante médicale
Sujet: Super-aliments

Le persil est une plante aromqtique populaire, il peut cependant être utilisé non seulement pour préparer des repas, mais également en tant que plante médicinale efficace. Le persil est en plus disponible pendant l’année entière, il peut être ainsi sollicité en cas des maladies saisonnières, mais il est efficace contre les troubles digestifs également.

Il vainc les pathogènes

Ce n’est pas par hasard que le persil remplit un rôle important dans le renforcement immunitaire, puisqu’il a une teneur importante en vitamines A, B, C, E et K, en fer, en calcium, en sulfure, en phosphore, en bore, en cuivre, en flavonoïdes et en furocoumarines, qui sont tous responsables du bon fonctionnement du système immunitaire. Le persil est un remède efficace contre les infections, grâce à sa teneur en chlorophylle, il contribue à l’élimination des bactéries et des champignons. Ses flavonoïdes antioxydantes captent les radicaux libres qui provoquent le vieillissement précoce des cellules de l’organisme et favorisent l’apparition de différentes maladies dont l’asthme et le diabète. Le persil abonde en vitamine C également, qui est aussi un antioxydant fort, augmentant l’effet stimulant immunitaire du persil, et de plus elle atténue les symptômes du rhume et de la grippe. En tant que diurétique, le persil aide à prévenir l’apparition des infections urinaires et du calcul rénal. Il apaise les problèmes gastriques et les troubles digestifs, aide à se débarrasser des gaz stagnant dans les intestins et, en outre, il atténue la nausée, stimule le métabolisme, nettoie le foie et favorise la désintoxication de l’organisme.

Il contient des composants anticancéreux

L’effet anticancéreux du persil est dû à sa teneur en myristicine, qui empêche avant tout le développement du cancer du poumon, mais elle remplit un rôle important dans la neutralisation de certaines substances cancérogènes également, telles que la fumée de cigarette. Sa teneur en acide fluorhydrique élevée peut aider dans la prévention des altérations néoplastiques de l’utérus et du système intesintal.

En outre, le persil diminue l’hypertension, protège les parois de veines, améliore et règle la circulation sanguine. Le persil intensifie le fonctionnement des reins et de la vessie, chasse l’eau accumulée dans l’organisme, atténue les symptômes de l’arthrite et règle la glycémie.

Préparation du thé de persil

Blanchir 2 petites cuillères de persil haché ou de racine de persil de 3 dl d’eau. Laisser reposer pendant un quart d’heure, puis filtrer. Le thé peut être consommé sans assaisonnement, mais on peut également y ajouter une petite goutte de jus de citron ou de miel d’acacie. Veiller à ne pas surdoser le thé, ne pas en boire plus que deux tasses par jour, puisqu’il peut causer de la nausée. La consommation du thé de persil n’est pas recommandé aux femmes enceintes, puisque les agents actifs du thé peuvent provoquer des contractions d’utérus pouvant mener à un avortement spontané !

Source :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15742348

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10615220

Articles liés

Communauté

NEWSLETTER DU BLOG

phone

Conseils de santé directement dans votre boîte mail: pour avoir un mode de vie plus conscient et sain, inscrivez-vous à notre newsletter